L’Autorité morale de l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A), Modeste Bahati Lukwebo a été choisi par son regroupement politique comme candidat au poste de la présidence du Sénat.

A cet effet, il a accordé un entretien particulièrement à la Radio France Internationale (RFI), le jeudi 4 juillet 2019, où il a affirmé que ce sont les mauvais castings et les mauvais choix qui font que le FCC puisse échouer. Dans ses ambitions de prendre le perchoir de la Chambre haute du Parlement, ce dernier soutient le choix porté sur lui par son regroupement politique de l’AFDC et Alliés. Et, de ce fait, il refuse catégoriquement de s’incliner au choix porté par l’autorité morale du FCC sur Alexis Thambwe Mwamba.

A en croire Modeste Bahati, sa démarche est de sauver le Front commun pour le Congo de ne pas tomber dans l’échec comme il en a été autrefois à l’élection présidentielle. Le numéro 1 de l’Alliance des forces démocratiques du Congo, a fait montre sa volonté de briguer le poste de la présidence du Sénat, compte tenu du nombre de députés que compte, bien-entendu son regroupement politique au sein de la chambre haute du Parlement, après l’attribution de la primature et de la présidence de l’Assemblée nationale à deux figures du PPRD par le président honoraire, Joseph Kabila.

L’AFDC et alliés espère bien tirer son épingle du jeu au premier poste clé à pourvoir au Sénat vue son poids politique au sein du FCC. « C’est la démocratie, j’ai confiance que les sénateurs sont des gens mûrs qu’ils soient du PPRD ou d’autres regroupements comprendront que ma démarche, c’est pour sauver notre famille politique, le Front Commun pour le Congo, pour lui éviter un échec comme celui que nous venions de connaître à la présidentielle, ce sont ces mauvais castings et ces mauvais choix qui font que nous échouerions », a fait savoir Bahati Lukwebo. Ce leader de l’AFDC et Alliés a peu de chance de l’emporter face au candidat officiellement désigné par l’Autorité morale du FCC, Alexis Thambwe Mwamba. Par ailleurs, sur son compte twitter, le FCC appelle l’ensemble de ses sénateurs à apporter leur soutien à l’ancien ministre de la Justice.

Christian Okende

 

 

Les plus lus