Dernières publications

‘’Les discussions et les débats ont certes toujours leur place dans la démocratie et dans le processus qui se veut intégrateur, mais elles se doivent d’être raisonnables et ne pas se fonder sur le principe de raisonabilité et de la rationalité dont procèdent les élections.

Les élections se tiendront bel et bien le 23 décembre 2018, et nous devons tous nous y préparer‘’. Ce sont là quelques phrases énoncées par le Président de la Commission électorale nationale indépendante, d’un ton rassuré, lors de la réception et présentation du matériel roulant et volant fournis par l’armée congolaise à la demande du Gouvernement. Ce, après donc la réception, il y a quelques jours, d’un lot important de machines à voter à Kinshasa pour couvrir l’ensemble des bureaux de vote de Kinshasa et une partie du Kongo Central.

Une partie du Boulevard du 30 juin était, lundi 29 octobre, bloquée par l’arrivée d’un échantillon des camions de l’armée pour le déploiement des matériels de vote. Ce qui a créé une véritable psychose au sein de la population qui voyait venir une attaque rebelle. Pas d’inquiétude à se faire, c’est tout simplement une étape suivante du processus électoral qui, pour Corneille Nangaa, est irréversible. A voir le dispositif présent, ‘’il y a bien de quoi dissiper les doutes à la fois sur la volonté politique de la RDC d’organiser effectivement les scrutins le 23 décembre 2018, mais aussi sa capacité à assumer les charges tant du point de vue financier que de celui de la logistique. Le 23 décembre 2018 se tiendront les trois scrutins… ‘’.

A l’en croire, ‘’la voix vers les élections est largement balisée à ce jour, et plusieurs activités importantes du calendrier électoral sont derrière notamment, l’identification et l’enrôlement des électeurs, l’audit du fichier électoral, la répartition des sièges ainsi que l’inscription des candidats. Et depuis quelques temps ont débuté les formations des agents électoraux‘’.

Les différents lots de matériels électoraux sont progressivement acheminés à Kinshasa et ‘’à partir du 10 novembre prochain, plus aucun matériel ne sera à l’extérieur du pays, la grande partie étant déjà à l’intérieur du pays‘’, a rassuré Corneille Nangaa Yobeluo.

Les avancées

S’agissant de la réception du matériel électoral, il y a lieu de signaler la production terminée des machines à voter, isoloirs, kits bureautiques de bureau de vote, urnes, encre indélébiles et autres matériels électoraux.

Plus de 27.500 kits bureautiques et 175.000 flacons d’encre indélébiles ont été réceptionnés dans les différents points logistiques à travers le pays, à savoir : Matadi, Kinshasa, Bunia, Kisangani, Goma et Lubumbashi.

La totalité des machines à voter attendues au Port de Matadi ont été réceptionnées, soit 40.144 machines pour desservir les provinces de Kongo-Central, Maï-Ndombe, Kwilu, Kwango, Equateur, Nord et Sud Ubangi, Tshuapa et Kasaï. Le convoie qui doit desservir la province de Maï-Ndombe décolle à partir de ce mardi 30 octobre 2018. Et celui qui doit desservir les provinces longeant le Fleuve Congo décolle à partir du jeudi prochain.

Le premier lot de 35.861 machines à voter attendues au Port de Dar-es-salam sont déjà arrivées. Et les 8.838 restants arrivent le 3 novembre prochain. Entre temps, les premières 6.828 machines à voter attendues au Port de Mombassa arrivent ce 30 octobre 2018 et les 13.686 restants arrivent le 7 novembre prochain.

D’autres conteneurs avec des batteries, générateurs de secours arrivent concomitamment avec les autres matériels, précise la CENI.

‘’Nous avons plusieurs fois entendu des questions posées au sujet de l’ampleur des besoins pour le déploiement des matériels électoraux et autres quincailleries. C’est donc le lieu de rendre un hommage méritée au Gouvernement de la République, mais aussi à tous ceux qui, à l’intérieur du pays comme à l’extérieur, ne cessent de concourir à la réussite du processus électoral certes, laborieux mais désormais irréversible‘’, lance le patron de la Centrale électorale.

Nombreux, poursuit-il, ont douté de la capacité de la RDC à répondre seule à ce défi. ‘’La réponse concrète donnée à ces interrogations mérite donc d’être saluée à juste titre‘’.

Boris Luviya

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout