Intervenant le mardi 26 février sur les ondes de la Radio Top Congo FM concernant la déclaration faite par Mgr Monsengwo, Augustin Kabuya, insistant sur le combat mené par l’UDPS pendant près de 37 ans, a estimé que l’élection de Félix Tshisekedi comme Président de la République est une victoire méritée même si, constate-il que certains candidats malheureux continuent à réclamer ‘’la vérité des urnes’’.

Depuis plusieurs jours, des voix désobligeantes s’élèvent de part et d’autre au nom du Comité Laïc de Coordination divulgant et affirmant des informations dénouées de tout fondement. Usant du slience radio du CLC, ces usurpateurs non autrement identifés parlent sous le label de cette cellule de l’Eglise en République Démocratique du Congo en vue de mettre sur la voie publique des propos dont ils sont eux-mêmes responsables. A travers un communiqué signé, cette fois, officiellement, par le porte-parole de cette structure, le CLC dément formellement ces informations et appelle à l’attention.

mise au point CLC

Pendant que les congolais essaient d’avancer, ils sont encore quelques-uns, en Afrique et en Occident, qui continuent à poser la question de la vérité des urnes. Pour nous aider à tourner la page, peut-être ferions-nous mieux de revenir sur le processus électoral dans son ensemble, plutôt que d’épiloguer sur les résultats.

Malheur aux Députés nationaux cumulards qui n’ont pas pu notifier le Bureau provisoire de l’Assemblée nationale, concernant leur renonciation aux autres fonctions incompatibles vis-à-vis du nouveau mandat des élus du peuple.La loi étant dure, ces derniers viennent de perdre, de facto, leur siège, en tant qu’élu aux législatives nationales du dimanche 30 décembre 2018. Et, par conséquent, il est devenu quasiment impossible de faire marche arrière.

‘’François Mitterrand est une référence en tant que socialiste, c’est un grand homme d’Etat, il a fait des partis socialistes, des partis de gouvernement qui ont réussi tant économiquement que pour le bien-être des peuples, c’était un pionnier‘’.

Ensemble pour le Changement est déjà sorti de son silence. Et le glas de la séparation d’avec Lamuka a peut-être sonné… Les mesures prises par cette plateforme dirigée par Moïse Katumbi semblent peser plus lourd à Martin Fayulu qui, malheureusement, refuse d’accepter la nouvelle donne, toujours à la quête de la vérité des urnes.

Les cerveaux du Bureau d’Eveil Culturel à l’éducation, BAC, et l’Organisation des Forces de la Société Civile congolaise, en sigle OFIS, sous la houlette de Jean-Marie Ntantu Mey, haussent décidément le ton contre tous les ministères de trop dans l’Exécutif congolais dont celui de Formation Professionnelle Métiers et Artisanat, FPMA.

L’anniversaire de la loi fondamentale du pays, ça se fête certes ; mais le meilleur reste à venir. 18 février 2006, 18 février 2019, jour pour jour, les dignes filles et fils de la RD. Congo ont célébré, lundi dernier, le 13ème anniversaire de l’actuelle Constitution du pays, telle que promulguée le 18 février 2006 et modifiée depuis 2011.

Créé en 1998, le Service National (SN) avait lancé sa première récolte de maïs en 1999. Les jeunes bâtisseurs réunis à Kasese ont été déconcentrés avec mission de commencer des antennes de ce Service dans toutes les provinces. La guerre est passée par là. 16 janvier 2001, Mzee Kabila, initiateur de ce service, est assassiné.

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout