Après sa sortie diplomatique à Luanda lors de sa rencontre avec Joao Lourenço ayant concouru à un nouvel élan de collaboration bilatérale, le Président congolais, Félix Tshisekedi, a une fois de plus obtenu des résultats satisfaisants, dans la foulée de ses échanges du mercredi 6 février au Kenya avec le Président Uhuru Kenyatta.

Celui-ci, en effet, lui a donné des garanties quant à l’engagement de son pays à soutenir la RD. Congo qui vient de sortir d’une crise. Comme pour entériner son vœu, Uhuru Kenyatta et son Gouvernement se sont dit prêts à améliorer les échanges commerciaux entre les deux Etats. En outre, le Chef de l’Etat kenyan a sous-tendu la volonté de son Etat à faciliter la formation des fonctionnaires congolais avec leurs écoles en matière gouvernementale. Une chose qui, de leur entendement, contribuerait largement au développement de la RD. Congo et ce, dans la mesure où elle acquerra des décideurs très bien formés et capables de mettre au point de bonnes stratégies d’émergence.

Focus !

Le président Uhuru Kenyatta, le mercredi 6 février à la State House Nairobi, s'est entretenu avec le Président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi. Au cours de leurs entretiens, les deux dirigeants ont exploré les moyens de renforcer les relations bilatérales entre les deux pays. Le Président Kenyatta a assuré son homologue de l'engagement du Kenya à aider la RDC à atteindre la stabilité politique, affirmant que le Kenya avait tiré des enseignements précieux des tensions politiques passées, que le pays est disposé à partager avec le pays des Grands Lacs. «Merci d'être venus et nous sommes impatients de renforcer le partenariat entre nos deux pays dans l'intérêt de nos citoyens», a déclaré le président Kenyatta. «Nous continuerons à vous aider à instaurer la paix et la stabilité parce que nous avons eu une expérience similaire que nous pouvons partager. Notre pays a été en mesure de calmer les températures politiques grâce à la célèbre initiative Building Bridges», a-t-il poursuivi.

Le Président a déclaré que le Kenya accueillait depuis des décennies des réfugiés congolais dont certains ont depuis été adoptés en tant que Kenyans, ajoutant que les deux pays ont beaucoup à partager en termes de patrimoine culturel.

«De nombreux Congolais ont vécu au Kenya et le pays a adopté une partie de la musique congolaise qui fait désormais partie de notre vie», a déclaré le président Kenyatta à son homologue en visite.

Le président Kenyatta a déclaré que le Kenya collaborerait avec le Congo dans le renforcement des capacités en offrant des possibilités de formation aux fonctionnaires congolais dans les établissements de formation au Kenya, tels que la Kenya School of Government. «Notre partenariat garantirait que les deux pays frères réalisent le rêve de notre père fondateur d'un continent africain stable, sûr et prospère», a déclaré le président Kenyatta.

Il a déclaré que la formation permettrait aux décideurs politiques congolais de perfectionner leurs compétences et de formuler de bonnes politiques garantissant que le pays atteigne ses objectifs de développement et fournisse des services de qualité à sa population. «Nous sommes prêts à nous associer pour construire des infrastructures, partager des compétences dans l’industrie extractive et dans de nombreux autres domaines présentant des avantages mutuels», a déclaré le président.

S'agissant du commerce, le président Kenyatta a observé qu'une grande partie des importations congolaises transitaient par le port de Mombasa, en particulier des marchandises destinées à Goma et à Lubumbashi, dans l'est de la RDC, et avait appelé à un resserrement des liens commerciaux. Le président Kenyatta a une nouvelle fois félicité le président nouvellement élu pour sa victoire aux élections législatives du 30 décembre, affirmant que le transfert pacifique du pouvoir en RDC était un signe que l'Afrique était désormais mûre et qu'elle pouvait régler ses problèmes sans influence extérieure.

Lors de la réunion à laquelle ont également assisté le vice-président William Ruto et plusieurs secrétaires de cabinet, le président a félicité les citoyens congolais pour leur maturité dans la manière dont ils ont conduit les dernières élections et les a exhortés à unir et à développer leur pays.

De son côté, le président Tshisekedi a remercié le président Kenyatta d'être un véritable ami de la RD Congo, comme en témoigne la récente visite du président Kenyatta dans le pays pour assister à la cérémonie d'inauguration du leader congolais. Il a déclaré que le Congo chérirait à jamais l'amitié du Kenya dans la mesure où celui-ci continue de soutenir le chemin du pays vers la stabilité politique et sociale. Il a reconnu le rôle important joué par le port de Mombasa dans le bien-être économique du Congo, affirmant que son pays était prêt à rejoindre la Communauté de l'Afrique de l'Est afin de renforcer ses liens économiques avec la région. Le chef de la diplomatie congolaise a déclaré que la CAE profiterait davantage aux citoyens congolais, en particulier à ceux résidant dans la partie orientale du pays expansif.

Il a remercié le président Kenyatta et le gouvernement kenyan d'avoir proposé de former des fonctionnaires congolais, affirmant que cette opportunité contribuerait grandement à aider le pays à atteindre ses objectifs de développement. Les deux dirigeants ont convenu de planifier des visites réciproques lorsque le président nouvellement élu formerait son gouvernement.

(Avec la Presse kenyane)

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout