Comme il est de coutume en début de chaque année, la Régie de distribution d’eau, Régideso, a procédé, mercredi 30 janvier 2019, à la cérémonie d’échange des vœux du nouvel an, à la paroisse Notre Dame de Fatima, cadre choisi pour la circonstance.

Le Directeur des ressources humaines a, à cette occasion, dressé un état des lieux de ce qu’a été l’année 2018, les difficultés rencontrées ainsi que les perspectives pour cette nouvelle année qui vient de commencer. Tout en appelant au changement profond des mentalités, Me Yoko, le Président du Conseil d’Administration a, pour sa part, insisté sur la mobilisation du personnel autour de l’action du nouveau Président de la République, M. Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.
Après une année de durs labeurs, le personnel de la REGIDESO ainsi que la haute hiérarchie de l’entreprise se sont donné rendez-vous, mercredi 30 janvier 2019, pour échanger les vœux de nouvel an 2019. Profitant de l’occasion, le Directeur général a souhaité à chacun ses vœux les meilleurs pour cette année 2019. A son tour, le Directeur des ressources humaines de cette société a brossé les grandes lignes de l’année 2018.
«Un climat social serein à travers toutes nos directions a caractérisé l’année 2018. Le dialogue social sincère a été observé entre les travailleurs et l’employeur.
En décembre 2018, la haute direction ne ménagé aucun effort pour payer, à temps requis, les salaires, la gratification ; sans oublier les vivres de fin d’année pour les travailleurs », affirme-t-il.
Et de recommander qu’en 2019, les efforts doivent être engagés, de part et d’autre, pour accroître les recettes de l’entreprise afin de relever les enjeux majeurs comme l’actualisation des indemnités de transport, étant donné l’augmentation du prix du carburant à la pompe, la célébration du 80ème anniversaire de la REGIDESO, la formation du personnel, la prise en charge efficace des soins de santé des ayant-droit.
Au sein de la REGIDESO, force est de signaler que le genre est faiblement représenté. Le constat est tel que l’on y dénombre 16,24% des femmes comparativement aux 83,67% d’hommes. D’où, un effort doit-il être fourni afin de relever la pente.
Cette cérémonie a été sanctionnée par un repas copieux entre le personnel et les différents invités.

Dorcas Nzumea

Les plus lus