Dernières publications

Une des personnes les plus influentes des Pays-Bas, le Professeur Louise O. Fresco est en visite à Kinshasa, invitée par l’Ambassade des Pays-Bas en République Démocratique du Congo, pour donner deux importantes conférences.

Ce mercredi 5 février 2020, elle a présenté la célèbre conférence Cleveringa à l'Université Protestante du Congo, autour du thème : «Le futur de l’agriculture et l’alimentation africaines : entre défis et espoirs». Aujourd’hui, jeudi, elle participera au panel du Café Genre, organisé par ONU Femmes et l’Ambassade des Pays-Bas, au Collège Boboto. En tant qu’experte en technologie alimentaire, en effet, le professeur Fresco a laissé entendre qu’aujourd’hui, la clé pour la santé de la population africaine et partout dans le monde, c’est l’alimentation.

Ce qui est parfaitement faisable, soutient-elle, d’autant plus que la RDC dispose d’énormes potentiels pour se nourrir. ‘’Son sol et sa végétation sont parmi les plus riches du monde. La formation, la recherche et la volonté politique peuvent faire la différence. Les pays Africains doivent aussi mieux collaborer pour avancer ensemble‘’, a-t-elle affirmé ce mercredi.
Pour ce faire, les universités ont un rôle clé à jouer. Elles permettent de former des esprits scientifiques qui gardent une attitude critique vis-à-vis de la politique nationale.

Le professeur s’est adressé aux étudiants en les réarmant moralement. ‘’Il ne faut pas désespérer et toujours dire que cela ne marchera pas, ou qu’il y a trop de défis. Le pays a besoin de jeunes héros qui se lèvent et prennent les choses en main, en se disant : je n’accepte plus cette situation et je vais me consacrer à l’améliorer‘’, a-t-elle exhorté.
Prof. Fresco s’est montré une connaisseuse de la RDC, mentionnant les différentes provinces et leurs potentiels. Elle a passé plusieurs années de sa carrière au Congo. De plus, elle connaît bien le continent africain. ‘’Dans mes 45 années de carrière, j’ai vu les choses changer pour de bon. Tout est possible‘’.

Une histoire à préserver
Par ailleurs, s’il faut expliquer en quelques mots l’origine de cette célèbre conférence, elle remonte à la seconde Guerre Mondiale, le 26 novembre 1940, lorsque plusieurs professeurs de l'Université de Leiden (Pays-Bas), ont prononcé des discours de protestation après le licenciement de deux collègues Juifs. Les Pays-Bas étaient sous occupation Allemande depuis le début du mois de mai de la même année.
L'un des professeurs qui avait protesté, c’est M. Cleveringa. En tant que doyen de la Faculté de Droit, il avait dénoncé la mesure prise par les envahisseurs Allemands de retirer tous les professeurs Juifs de leurs charges horaires. Cleveringa a été arrêté par les services de sécurité et est resté en prison jusqu'à l'été. Pour commémorer les discours de protestation du professeur Cleveringa, chaque année, des conférences Cleveringa sont organisées dans le monde entier. De Paris à Singapour et de Sydney à New York, dans plus de 40 pays par an. Ce 5 février 2020, c’était en fait la toute première conférence Cleveringa en RDC.

Ce jeudi 6 février, à partir de 10 heures, au Collège Boboto, le Professeur Louise O. Fresco prendra part au Café Genre axé sur le thème «Renforcer la production agricole et la résilience de la population pour le développement et la stabilité de la RDC».
Il sera question d’échanger sur la question de l’insécurité alimentaire que la RDC connaît depuis des décennies. De nombreuses personnes vivent dans des situations de stress alimentaire extrême. Cependant, l'évolution politique récente laisse espérer que l'avenir de la RDC changera. Une production agricole augmentée, si correctement exécutée, éradiquera également l'une des causes profondes des conflits en RDC et contribuera à la paix.

Pendant cette 15ème édition du Café Genre, 4 panelistes éminents se pencheront sur la question de comment Renforcer la production agricole et la résilience de la population pour le développement et la stabilité de la RDC ? Il s’agit du Prof. Louise O. Fresco de Wageningen University & Research ; Mme. Awa Seck, Représentant pays d’ONU Femmes ; M. Aristide Ongone Obame, Représentant-pays de la FAO ; et M. Claude Jibidar, Représentant du Programme Alimentaire Mondial (PAM/WFP).
Biographie
Professeur Louise O. Fresco est présidente du Conseil d'administration de la prestigieuse Université de Wageningen (Pays-Bas) depuis le 1er juillet 2014.
Elle est, en outre, professeur à l'Université de Wageningen et membre correspondant de l'Académie royale des sciences d'outre-mer de Belgique (ARSOM).

Dans la seconde moitié des années 1970, Prof. Fresco a commencé sa carrière sur le terrain avec l'ONU en Papouasie-Nouvelle-Guinée et au Zaïre/Congo. Depuis, elle a visité plus de soixante pays en dehors de l'Europe et de l'Amérique du Nord à des fins professionnelles. Prof. Fresco a obtenu son doctorat en systèmes de sélection et de production de plantes tropicales en 1986 à l'Université de Wageningen.
De 1990 à 1997, elle a été professeur de systèmes de production végétale à l'Université de Wageningen, spécialisée dans les régions tropicales. Au cours de cette période, elle a joué un rôle important dans les réformes pédagogiques axées sur la coopération interdisciplinaire, en particulier entre la sélection végétale et les sciences du sol et les sciences sociales.

De 1997 à 1999, elle a été directrice de la recherche au Département de l'agriculture de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture à Rome. De janvier 2000 à mai 2006, elle a été sous-directrice générale de cette organisation, responsable des questions technologiques dans le domaine de la production agricole, puis dans le domaine de l'alimentation.

Par ailleurs, elle a été membre du 3ème Comité de pilotage du Groupe d'experts de haut niveau sur la sécurité alimentaire et la nutrition (CFS-HLPE) ; du Comité stratégique du Groupe marocain OCP (Office Chérifien des Phosphates) ; ainsi que du Groupe de Travail sur les Marchés Agricoles de la Commission européenne.

Boris Luviya & Ornella Muleka

Les plus lus