Le leader du Mouvement de Libération du Congo(MLC), Jean-Pierre Bemba séjourne à Gemena au Sub-Ubangi depuis le dimanche 30 juin dernier.

Ponctuée de l’accompagnement de sa femme, sa famille politique ainsi qu’une délégation des cadres et notables du Grand Equateur, cette descente s’est inscrite dans la vision d’honorer la mémoire de son père, Bemba Saolona, décédé il y a dix ans, soit le 1er juillet. Actuellement acquitté contre tous les crimes internationaux en compétence de la Cour pénale internationale, le chairman Jean-Pierre Bemba Gombo n’a pas été libre pour assister pleinement aux obsèques de son Feu père.

Dix ans, jour pour jour, depuis la disparition de Bemba Saolona, le Président du MLC n’avait encore organisé une cérémonie en mémoire de son père. Voilà pourquoi, de retour au pays le 23 juin dernier, Jean- Pierre Bemba, après son meeting tenu à la Place Sainte Thérèse de N’djili, s’est envolé le dimanche 30 juin, à destination du Sud-Ubangi, la province native de son père, pour célébrer le 10e anniversaire de la mort de ce dernier.
A son arrivée, ce leader de la coalition Lamuka a fait une procession de l’aéroport de Gemena jusqu’à la résidence familiale et ce, accompagné d’une marrée humaine composée essentiellement de ses sympathisants et militants du MLC. Dans la même foulée, une autre délégation des membres du MLC conduite par le secrétaire général adjoint, Fidèle Babala, est arrivée, via un avion régulier ‘’ Congo Airways ‘’ afin de soutenir le numéro Un de leur parti venu rendre hommage à son mentor et paternel.

Par ailleurs, plusieurs manifestations culturelles sont prévues et les travaux de la construction du mausolée ont déjà été lancés. Et donc, une promesse, achoppée pendant sa détention à la CPI, qui va désormais se concrétiser.
Pour rappel, Jeannot Bemba Saolona, sénateur, homme d’affaire congolais et père de l’ancien vice-président de la RD Congo, Jean-Pierre Bemba Gombo, est décédé le 1er juillet 2009 à l’Hôpital Saint Jean, de suite d’une crise à son domicile de Waterloo, en Belgique. La nouvelle de son décès était véhiculée avant qu’elle soit confirmée par un communiqué du représentant du MLC Benelux, le docteur Jean-Jacques Mbungani. Pendant ce temps là, son fils, Jean-Pierre Bemba purgeait sa peine, à La Haye, aux installations pénitentiaires de la Cour pénale internationale. L’adversaire de taille de Joseph Kabila à la présidentielle de 2006, l’ancien sénateur, a été l’une des cibles en justice pénale internationale en 2008, pour de faits qui datent de 2001, qui se sont transformés en crimes de guerre, crimes contre l’humanité et crimes de génocide.

Glody Luedi

 

Les plus lus