La dépouille mortelle de ’Yandi kaka, yandi vé’’, était enterrée provisoirement à la cité Bila, dans la bourgade Est de la ville métropole de Kinshasa, depuis le 11 mars dernier.

Selon l’annonce faite par l’actuel Secrétaire général du Parti Lumumbiste Unifié, PALU en sigle, au siège de cette formation politique, situé dans la commune de Matete, la dépouille du trépassé pourrait être inhumée définitivement à la fin de mois de juillet 2019. En outre, le SG a fait savoir aux militants et cadres, que l’heure est à la collecte de fonds pour une inhumation digne de son rang comme tout premier Premier-ministre de la troisième République du Congo-Kinshasa.
Selon lui, la dépouille mortelle du patriarche Antoine Gizenga mérite un mausolée, et cela exige d’importants moyens tant matériels que financiers. A cet effet, l’appel de fonds a été lancé à l’endroit de toutes les personnes de bonne volonté, aussi bien à l’interne qu’en dehors du pays, afin de matérialiser ce projet. Dans son élan, le Secrétaire général de ce parti, a laissé entendre qu’il ne s’agira pas de nouvelles obsèques officielles, car celles-ci avaient déjà été organisées au mois de mars dernier, après les trois jours de deuil national. Visiblement, l’inhumation définitive de la dépouille mortelle d’Antoine Gizenga n’est pas une obligation pour l’Etat congolais. Néanmoins, l’assistance de ce dernier ne serait pas du tout contre-indiquée, compte tenu du statut de l’ancien Premier-ministre, l’inoubliable feu Secrétaire général du Palu, ont fait savoir quelques cadres du parti. L’histoire retiendra pour toujours que ‘’Yandi kaka, yandi vé’’, le patriarche Antoine Gizenga, avait quitté la terre des hommes le 24 février 2019, à l’âge de 94 ans.
Il sied de rappeler qu’un deuil national de trois jours fut organisé en sa mémoire au Palais du peuple là où il a reçu les hommages mérités.

Christian Okende

 

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout