Le vieux Josky Kiambukuta, affaibli par la maladie, assis sur une chaise roulante, cachant ses yeux rougis derrière ses lunettes noires, il ne pouvait manquer les obsèques de Lutumba Simaro Masiya, pour rien au monde.

Après une longue pérégrination à l’étranger, ce cacique de Bana Ok, a véritablement honoré de sa présence les funérailles organisées à l’honneur du grand poète Lutumba Simaro, qui a passé de vie à trépas depuis samedi 30 mars 2019, à Paris. D’où, sa présence à l’hémicycle du Palais du peuple a été dignement saluée par beaucoup.

Du 3 au 5 mai 2019, la République Démocratique du Congo a rendu des hommages dignes à l’artiste. A cette occasion, la salle de spectacle du Palais du peuple s’était revêtue de sa plus belle robe. Les amis, proches et connaissances du défunt, passaient à tour de rôle sur le podium, en vue de rendre leur témoignage. Et donc, c’est dans cette optique que Josky Kiambukuta, grand chanteur autrefois et ami très proche de Lutumba Simaro, était soumis lui aussi à cet exercice. Impossible de monter au podium à cause de son état physique, il ne pouvait que rendre son témoignage d’où il était assis. Prenant le micro, ce dernier s’est montré incapable de dire un mot, au contraire, c’est un vieux septuagénaire qui commença à pleurer. Il n’a pas pu se contenir, laissant couler les larmes, il était obligé de rendre l’arme qui lui a donné une grande renommée dans les années 90, le micro. C’est sous des salves d’ovation qu’il a été accompagné jusqu’à sa sortie de la salle. Ce moment s’est passé à la veille de l’enterrement du Fondateur de Bana Ok, soit vendredi 4 mai 2019. Cet évènement, triste soit-il, aura marqué les esprits des participants.

Reprenant son courage, Josky Kiambukuta avant de quitter le Palais du peuple, s’est-il confié en ces termes : « Je n’ai pas de commentaires à faire. La mort est le chemin de tout le monde, Lutumba était avec nous, il a fait sa vie, et il est parti, que Dieu l’accueille dans sa félicité éternelle ».
C’est ce dimanche 5 mai que la dépouille mortelle de l’artiste musicien Lutumba Simaro a été portée sous terre. La cérémonie des hommages officiels à l’illustre a été marquée par la présence du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi. Des autorités du pays, artistes et Cie, se sont inclinées devant le cercueil, en déposant leurs gerbes des fleurs.

Merdi Bosengele