Le Vice-Ministre des Ressources Hydrauliques et Electricité, Papy Pungu Lwamba, a procédé, la semaine dernière, à une double cérémonie d’inauguration. D’abord de deux réservoirs de la REGIDESO d'une capacité de 12.000 m³, et ensuite de l’avenue Manifeste nouvellement asphaltée menant vers ces deux réservoirs situés dans la commune de Bumbu.

La Société Congolaise des Postes et Télécommunications (SCPT), en partenariat avec l’Equipementier HUAWEI TECHNOLOGIE, a organisé mardi 29 octobre 2019 à la concession Cobra dans la commune de Limete, une cérémonie en rapport avec le projet ‘’Réseau national Backbone de la phase Une Moanda-Kinshasa’’.

Nonobstant l’accession au pouvoir de Félix Tshisekedi, un opposant à l’ancien régime, ainsi que quelques avancées du point de vue de la décrispation politique ou encore de la gratuité de l’enseignement, le mouvement citoyen Filimbi a, au cours d’un point de presse tenu ce jeudi 14 novembre, déploré l’enracinement dans la gestion de la res publica de plusieurs maux et antivaleurs exprimés à ce jour avec la saga #15millions USD, la non-poursuite des auteurs des violations des droits humains, etc.

Alors que l’affaire est en instruction au Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe, et que la prochaine audience est fixée pour le mercredi 20 novembre, le camp des frondeurs apparemment se sentant déjà abattu parce qu’à court d’arguments, ne cesse de poser des actes tendant à troubler l’ordre public, en s’illustrant par des allégations mensongères à l’endroit du président national du Grand Kasaï Fondation, l’honorable Sénateur Denis Kambayi Cimbumbu, explique un membre du collectif des avocats de cette ASBL, rencontré samedi, au siège, au quartier Bon-vent, dans la commune de Lingwala.

Kitenge Yesu, haut représentant et envoyé spécial du chef de l’Etat, a reçu le mercredi 23 octobre dernier dans son cabinet de travail, le comité directeur de Grand Kasaï Fondation (GKF), sous la conduite de son nouveau président national, l’ingénieur Cless Muepu Katombe. Ils ont abordé le dossier Denis Kambayi dont l’affaire entre le Grand Kasaï Fondation et lui au Tribunal de Grande instance de Kinshasa/Gombe a été renvoyée à un mois, pour permettre aux différentes parties de se communiquer les pièces. Cette demande émanait des avocats de Denis Kambayi, chose qui étonne plus d’une personne.

En effet, les membres de Grand Kasaï Fondation ne comprennent pas pourquoi l’ancien président de cette structure ne veut pas abandonner le bâton de commandement.
Il sied de souligner qu’ayant appris avec stupéfaction une déclaration signée en date du 29 août 2019 par deux personnes, sans titre ni qualité, se réclamant être membres du collège des fondateurs de cette association, le collège des fondateurs constate que M. Didier Lukusa, un des signataires de ladite déclaration comme rapporteur, n’a jamais été membre fondateur de Grand Kasaï Fondation.

De même, M. Roger Nkate, bien que membre fondateur, n’a jamais été doyen du collège des fondateurs et ne peut en aucun cas engager celui-ci au regard des statuts et règlement intérieur qui régissent l’association. Et le collège des fondateurs note que l’Ir. Muepu Katombe Cless, élu démocratiquement, régulièrement et légalement le 24 août 2019 au regard des statuts, est le président de Grand Kasaï Fondation Asbl.

En cette qualité, il est le seul habilité à engager l’association. Enfin, le sénateur Denis Kambayi, président honoraire ne peut plus engager le grand Kasaï sous quelque forme que ce soit, sous peine des poursuites judiciaires et doit à cet effet et sans délai remettre au secrétaire général tous les documents légaux de l’Association qu’il détient.

Dorcas Nzumea

 

Sous l’égide du Ministère de la Justice et garde des Sceaux, la Cellule Technique de Lutte Contre l’Impunité (CTLCI) a organisé, jeudi 24 octobre 2019, à l’hôtel Sultani, une cérémonie qui a marqué en premier lieu, l’ouverture de l’atelier d’enrichissement et de validation du rapport de l’examen de la RD. Congo sur la mise en œuvre de la convention des Nations Unies contre la corruption pour le premier cycle, qui couvre le chapitre III sur l’incrimination, détection et répression notamment, le chapitre IV sur la coopération internationale.

Le Salon Congo du Pullman hôtel a servi de cadre au lancement de la campagne de vulgarisation du nouveau Code minier et ses mesures d’application, le mercredi 6 novembre 2019 par le Ministre des Mines, Willy Kitobo Samsoni. Cette campagne est une réponse à la requête des opérateurs du secteur minier.

Le Ministre des Postes, Télécommunications, Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication a reçu, en audience, jeudi 31 octobre, une délégation des représentants de la société sud-africaine African Union Financial Services (AUFS), accompagnés de ceux de l’entreprise biélorusse Belintersat.

La salle Garamba, située dans le Nouveau bâtiment administratif, a abrité le mardi 29 octobre dernier, de 9 heures à 17 heures, le Forum sur l’information et la sensibilisation des officiers de l’Etat- civil sur la prévention de l’Apatridie en République Démocratique du Congo.

Le Haut Conseil des ministres de la Francophonie s’est réuni, lundi 21 octobre 2019, dans la capitale congolaise. Juste après, s’en est suivie la cérémonie de signature du Cahier des charges de l’OIF, pour l’organisation des 9èmes Jeux de la Francophonie à Kinshasa, en 2021.

Avocat, enseignant en droit constitutionnel et président du parti Alliance des démocrates pour une nouvelle République (ADN), Me Patrick Civava a, à travers une tribune, émis son point de vue qu’il veut de logique, concernant les débats autour de la légalité d’une éventuelle candidature de Joseph Kabila à la présidentielle de 2023.

Résolu d’atteindre l’objectif ‘’zéro agent fictifs d’ici 2020’’, le Vice-premier ministre, ministre de Budget a convié les banques à contribuer favorablement à l’identification des agents et fonctionnaires de l’Etat qui touchent deux ou trois salaires, avec des identités différentes.

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout