Dernières publications

‘’Ils m’accusent de diffamation parce que j’ai répondu à une interview où on me traitait de plus bas et j’ai dit qu’on ne pouvait pas me traiter ainsi parce qu’il y a des chefs coutumiers ici à l’assemblée qui sont moins bas que moi, je ne me reproche de rien‘’, a déclaré le Député provincial Mike Mukebayi dont un de ses collègues sollicite la levée des immunités.

Il l’accuse d’avoir outragé et insulté les chefs coutumiers siégeant à l’Assemblée provinciale de Kinshasa. C’est sur cette question qu’a vécue la séance plénière du vendredi 31 mai 2019, essentiellement consacrée à l'interpellation du Directeur général de la DGRK.

Sous la houlette du président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, Godefroid Mpoyi Kadima, la plénière de ce 31 mai a connu la participation de 31 députés présents, 7 absents et 10 excusés. Un seul point à l’ordre du jour : l'interpellation du Directeur général de la Direction Générale des Recettes de Kinshasa par le Député Charles Mbuta Muntu.
Après une minute de silence en hommage au Feu Etienne TSHISEKEDI, mis en terre le 1er juin dernier à N’sele, le Député provincial Mayasi Nene André, intervenant par motion d'information, a sollicité la levée des immunités de Mike Mukebayi, élu de Lingwala, pour avoir «outragé» et «insulté» les chefs coutumiers siégeant à l’APK.

Le concerné a immédiatement démenti les accusations à sa charge, en expliquant qu'il aurait été dénigré par un quidam ‘‘sous-traité par le journaliste Pie Gérard Elenga’’ et qui l’a qualifié d’abruti parmi tous les députés. C’est pourquoi, il a rétorqué à son interlocuteur qu’il y avait à l’APK des chefs coutumiers illettrés afin de démontrer qu’il n’est pas le plus abruti de cette Assemblée. ‘’Je m’assume, qu’ils ouvrent les poursuites, c’est Godé Mpoyi qui les a instrumentalisés. Il a dit qu’il va me faire agenouiller pour demander pardon devant tout le monde, je ne le ferai pas, je ne m’inclinerai pas devant l’orgueil de Godé Mpoyi. Il est président de l’assemblée, il n’est pas président partout, je suis prêt qu’on aille en justice et je ne pense pas que je vais perdre, la guerre a commencé‘’, a-t-il affirmé.

Toutefois, le président a rappelé la procédure réglementaire pour lever l'immunité parlementaire. Laquelle procédure requiert l’institution d’une commission ad hoc si la demande intervient pendant la session ordinaire.
Intervenant par motion d’ordre, le Député Ruffin a suggéré et obtenu que l'affaire soit traitée en famille, dans un huis clos.

Révocation de Raoul Elenge ?
Prenant la parole à son tour, Charles Mbuta Muntu a présenté son interpellation avant de laisser la tribune au DG de la DGRK qui, après avoir répondu aux questions des députés, a sollicité l’accompagnement de l’APK pour obtenir l’automaticité du nivèlement des comptes par l’autorité urbaine afin de permettre à la DGRK de bien remplir ses missions.
Dans sa conclusion, l’interpellateur a demandé la révocation du patron de la DGRK pour insubordination à l’instruction du Chef de l’Etat via son Directeur de cabinet, instruction relative à la suspension des mouvements des personnels de carrière de l’Etat, et pour l’inexistence des pièces justificatives sur les faits de megestion lui reprochés.

Boris Luviya

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout