Dernières publications

Les mouvements citoyens réunis en synergie au sein du regroupement Force agissante pour le renouvellement des dirigeants congolais, en sigle FARDC, ont appelé l’opinion, le vendredi 24 mai dernier à Kinshasa, à prendre activement part à une marche pacifique qui aura lieu ce mardi 28 mai 2019.

Objectif ? Loin de fléchir face aux spéculations de tous bords, au sujet du dossier ‘’vrai ou faux diamant’’ qui oppose le Député national Lambert Mende Omalanga au Vice Premier Ministre ai, Ministre en charge de l’Intérieur, Basile Olongo, ces compatriotes désireux de voir disparaître la prédation des richesses du pays, la corruption et autres antivaleurs dont les dirigeants sont auteurs, se mobilisent décidément pour battre le pavé, ce mardi dans la capitale Congolaise-Kinshasa. Ce, en vue de réclamer l’implication du Procureur général de la République, en collaboration avec le Président de la République, quant à ce dossier, clament-ils d’intérêt public. Ci-dessous, parcourez cette déclaration.

DECLARATION DES MOUVEMENTS CITOYENS REUNIS EN SYNERGIE AU SEIN DU REGROUPEMENT FORCE AGISSANTE POUR LE RENOUVELLEMENT DES DIRIGEANTS CONGOLAIS (FARDC)
Mesdames et Messieurs de la presse, Congolaises et congolais, chers compatriotes, distingués invités à vos titres et qualités respectifs.
Nous sommes tous sans ignorer que la République Démocratique du Congo, notre pays, a une dimension géologique regorgeant la quasi-totalité des minerais recherchés dans le monde. Cependant, l’Eternel paradoxe d’un pays riche à population pauvre persiste à cause des actes de barbarie et des crimes économiques perpétrés par certains dirigeants qui sont sensés instaurer une bonne gouvernance afin de pousser le développement tant recherché par tous pour le bien-être social. En effet, il nous revient ici de dénoncer l’exploitation frauduleuse des minerais dont le diamant retrouvé contre toute attente, entre les mains de Monsieur Lambert Mende Omalanga, EX. Ministre de Communication et Média miraculeusement élu Député National et qui se couvre derrière les immunités parlementaires.
Pourquoi doit-on faire valoir les immunités parlementaires alors qu’on reconnait avoir reçu les creuseurs artisanaux en dehors de l’exercice de ses fonctions en tant que Notable du Sankuru et non Député ?
Même s’il les avait reçu en tant que Député, il s’agit d’une usurpation des attributions de services de l’Etat habilités en ces matières, entre autre le centre d’évaluation, d’expertise et de certification des substances minérales et semi-minérales précieuses, CEEC en sigle, qui est une structure de contrôle, de traçabilité et de certification avant toute sortie des minerais.
Nous, Mouvements citoyens membres de la FARDC, formulons les recommandations ci-après :
1. L’implication totale de Son Excellence Monsieur le Président de la République, plus particulièrement de Son Excellence Monsieur le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur ai afin de suivre de plus près ce dossier et de déboulonner ces criminels économiques qui ne sont rien d’autre que des Kuluna en cravate qui occasionnent d’importantes pertes des recettes publiques au détriment du développement de la République Démocratique du Congo.
2. La libération de tous les militaires arrêtés dans cette affaire de diamant.
3. Demandons au Ministre national des mines de la RDC de sortir de son silence coupable.
4. Demandons au Procureur Général de la République d’ouvrir les enquêtes afin d’établir les responsabilités et d’éclairer l’opinion publique sur cette affaire de diamant qui commence à prendre des allures théâtrales.
5. A la population tout entière de rester vigilante comme un seul homme à travers une marche qui s’organise ce 28 Mai 2019 pour exiger l’arrestation de Monsieur Lambert Mende et compagnie.
6. Nous recommandons à l’actuel Premier Ministre récemment nommé de bien vouloir relever les défis de l’inefficacité du gouvernement dans le mécanisme de contrôle, de traçabilité et de certification des minerais afin de décourager toute tentative des fraudes minières dans ses multiples formes. Surtout ne pas réinsérer dans le prochain gouvernement toute personne ayant une probité morale douteuse.
7. Nous demandons au Président de la Commission de lutte contre la fraude minière de bien faire son travail et ne pas plonger dans la complicité.
Vu la gravité de tous ces faits sus évoqués, nous, les Mouvements Citoyens, regroupés au sein de la plateforme « Force Agissante pour le Renouvellement de Dirigeants Congolais » FARDC en sigle, défions et mettons en garde toute personne ou autorité publique ou privée, morale ou physique, congolaise ou étrangère qui voudrait occulter ou faire entrave à cette lutte contre l’escroquerie, les pillages ou encore l’exploitation frauduleuse des minerais congolais alors que les congolais eux-mêmes croupissent dans la misère la plus indescriptible.
Vive la RDC !!!
Vive la FARDC !!!
Fait à Kinshasa, le 24/05/20
Pour l’organisation
Fred Tshinanu
Muanda Musoli
Dieudo Banza
Divin Sukutu
Arsène Lupin

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout