L’un des leaders de Cap pour le Changement, la coalition qui a porté haut la candidature du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, lors de l’élection présidentielle de 30 décembre 2018, François Muamba Tshishimbi se présente comme un Sénateur qui sera prêt à défendre scrupuleusement les intérêts du peuple congolais, sans déroger à la vision du Président de la République.

Tenez ! Au sortir de la plénière consacrée à l’installation du bureau provisoire du Sénat, qui a eu lieu le vendredi 5 avril 2019, ce cadre de l’UDPS/ALLIES n’a pas caché ses motivations et le rôle qu’il compte jouer au sein de la Chambre haute du Parlement RD. Congolais. Dans son élan, il promet de faire de la lutte contre la corruption la priorité des priorités, ou mieux son cheval de bataille.
L’élu de Mbuji-Mayi, a tenu à exprimer ses inquiétudes vis-à-vis de l’attitude de certains Députés provinciaux de sa famille politique, qui ont manifesté leur mauvaise foi lors des élections sénatoriales du 15 mars dernier. « On a connu un problème dans le pays. A Mbuji-Mayi par exemple, l’Udps compte 11 Députés provinciaux. Mais seuls 6 ont voté pour la liste du parti, moi je me demande où sont partis les 6 autres voix ? », s’est interrogé François Muamba, tout en rappelant que ce problème avait déjà été saisi par la justice sur instruction personnelle du Chef de l’Etat. Pour ce faire, ce Sénateur estime que la justice a été mise en mouvement dans le plus bref délai, elle a informé le Président de la République à travers un rapport intermédiaire. «Cette démarche s’est inscrite dans la vision du Chef de l’Etat qui est celle de faire de la lutte contre la corruption, la priorité des priorités de sa mandature», a-t-il dit. Et, de préciser à l’opinion nationale et internationale qu’il va, quant à lui, continuer cette lutte au sein de la Chambre haute du Parlement. «Cette vision va de pair avec l’objectif principal, éradiquer la pauvreté. Il est difficile d’éradiquer la pauvreté. Puisque, si entre l’Etat et les citoyens il y a des gens qui s’accaparent du revenu national d’une manière individuelle, plusieurs secteurs seront bloqués.

Au Sénat, nous allons accompagner le Président Félix Tshisekedi dans cette volonté en votant des lois capables de concrétiser son idéal», a promis l’élu de la circonscription électorale de Mbuji-Mayi.
Dans un autre chapitre, le leader du RDT ne met pas à l’écart toute idée de participer au prochain Gouvernement. En étant très proche de Félix Tshisekedi Tshilombo, Muamba se dit être à la disposition du Chef de l’Etat.

Gaston Kisanga

 

Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout