Il aura passé le clair de son temps à modeler le métier de l’ajustage de pièces mécaniques, ce qui fut son véritable domaine de prédilection.

Il a formé beaucoup de jeunes dans l’acquisition de compétences couvrant les secteurs industriels de la métallurgie et des matériaux composites. Et, en plus de cela, il n’a jamais cessé de prêcher l’amour et la paix, partout où il passait, particulièrement dans la paroisse Saint Martin de la commune de N’djili. En tout cas, Joseph Ongasade, était un homme formidable que ses proches, amis, familles et connaissances, continueront toujours à regretter sa triste disparition. Dommage !

Du haut de ses 84 ans d’âge, allongé sur le lit de l’hôpital Roi Beaudoin, affaibli par la maladie, ce patriarche s’en est allé comme un pèlerin, ne mesurant même pas la peine qu’il aura infligé non seulement envers sa famille biologique, mais aussi à ses collègues du travail. Cette triste nouvelle était tombée, tel un couperet, le vendredi 15 février dernier. Et, cela a véritablement infligé une peine innombrable pour la plupart de gens qui le connaissaient. Ainsi, ses obsèques ont été organisées à l’espace Saint Martin, situé dans la commune de N’djili, de vendredi 22 au samedi 23 février 2019. Après qu’il ait reçu les derniers hommages, sa dépouille mortelle s’est dirigée immédiatement en direction de la Nécropole de Kinkole, où le défunt va se reposer profondément.

Témoignages
Comme de coutume, certains ont rendu publiquement les témoignages sur cet illustre disparu. Pour sa fille Mamy Ongasade, papa Joseph était un homme attentionné, qui faisait la différence avec son sourire légendaire qui ne quitta presque pas ses lèvres. Sa progéniture garde de lui, une image d’un père qui savait toujours vivre en société. « Notre papa nous a enseigné la paix, l’amour et le sens de bien vivre avec les gens », dit-elle, avec un air désolant. Ce témoignage, corrobore parfaitement d’avec celui de l’ami et frère ecclésiastique du défunt. « Il assumait sa responsabilité au sein de la communauté paroissiale avec beaucoup d’abnégation, sa disparition nous choque beaucoup», a-t-il lancé.

Biographie
Fervent catholique, Joseph Ongasade est né à Bosotange, dans le territoire de Bosumbelo, dans la province de la Mongala, un certain 5 octobre 1935. Il a fait ses études à la mission de Bosondanga, où il sortira diplômé en mécanique et ajustage. Il a exercé le métier de mécanicien ajusteur environs plusieurs années. D’ailleurs, sa compétence ainsi que son expertise en la matière, lui ont permis de travailler à la Bralima. Marié à la veille de l’indépendance du Congo, soit en 1959, à la citoyenne Uzolo Malata Marte, de cette union sortiront 11 enfants. Mort, après ses funérailles, Joseph Ongasade a été inhumé à Kinkole le samedi 23 février 2019.

Merdi Bosengele