Les audiences enchaînées du Premier ministre Ilunga Ilunkamba depuis sa prise de fonctions ne sont pas sans effets. C’est le cas, ce mercredi 2 octobre 2019 où il s'est entretenu à la Primature avec le Directeur Général de la Société Commerciale des Transports et des Ports (SCTP), Daudet Laya Sinsu.

Quelques semaines après l’investiture du nouveau gouvernement en République Démocratique du Congo, le projet de loi de finances pour l’exercice 2020 a été approuvé lors du dernier Conseil des ministres. Il est chiffré à 7 milliards USD soit 11.853,4 milliards de Francs Congolais équilibré en recettes et en dépenses.

L’Agence Nationale de Renseignement (ANR) devrait, par impératif rationnel d’un changement structurel-substantiel, et surtout par la nécessité de la consolidation de la démocratie, être transmutée en «Bureau de Recherches et de l’Intelligence Sécuritaire» (BRIS).

*Pour le Comité Laïc de Coordination, du début jusqu’à l’expiration de son ultimatum, le 30 septembre dernier, aucun signal fort de la part du gouvernement et des Institutions Publiques, n’a été enregistré en rapport notamment, avec la suppression, à titre conservatoire, de toutes les personnes impliquées dans le détournement de 15 millions de dollars US et la démission exigée des juges constitutionnels corrompus.

C’est une étape décisive de la présente législature qui vient d’être franchie par les groupes parlementaires que compte l’Assemblée nationale. En effet, un compromis global pour la direction des commissions permanentes de la Chambre basse du parlement a été trouvé jeudi 3 octobre 2019, au sortir d’une réunion des travaux autour de Mme Jeanine Mabunda.

Sourire, poignée de mains remarquable, la rencontre des retrouvailles entre l’Archevêque de Kinshasa, le nouveau Cardinal, Mgr Fridolin Ambongo et le premier Vice-président du Sénat, Samy Badibanga Ntita, vendredi 27 septembre 2019 au Centre Lindonge à Kinshasa, a été tout un symbole.
Les deux se connaissent bien et se vouent un respect mutuel considérable. Ils ont milité, par le passé, pour la consolidation de la démocratie, de l’Etat de Droit, mieux pour l’Alternance politique dans ce pays. L’Eglise Catholique a fait sa part, mais l’UDPS aussi. Et l’ancien chef du groupe UDPS à l’Assemblée Nationale, Samy Badibanga, a joué un rôle significatif dans la marche de changement intervenu aujourd’hui. Normal que les deux qui ont toujours partagé presque les convictions d’un grand Congo, échangent et se projettent dans l’avenir.
A cette occasion, Badibanga a annoncé au successeur de Laurent Monsengwo qu’une délégation du Sénat fera le déplacement de Rome, le 05 octobre 2019, jour où Ambongo sera officiellement créé Cardinal. La deuxième personnalité de la Chambre haute du Parlement a reconnu le rôle important qu’ait joué le nouveau Cardinal dans l’avènement de la situation politique actuelle.
Pour Samy Badibanga, la consécration d’Ambongo est le fruit de son engagement à Dieu, de l’abnégation mais aussi et surtout d’un combat pour l’instauration des valeurs en RD. Congo. « Je suis venu premièrement pour féliciter son éminence et deuxièmement, c’est un réel plaisir de le revoir. On a eu plusieurs discussions ensemble dans un autre contexte. Il a eu un rôle important à jouer durant cette période et donc aujourd’hui. J’ai revu le Cardinal que je tenais à féliciter et à lui dire officiellement que le Sénat sera représenté lors de la prochaine manifestation à Rome qui sera faite pour son Cardinal», a annoncé Samy Badibanga heureux de l’ascension de Fridolin Ambongo.
Pour sa part, le nouveau Cardinal de la RD. Congo s’est réjoui de la visite du premier Vice-président du Sénat, mais surtout le prélat a été submergé de joie à l’annonce par l’ex- Premier Ministre, de la présence des Sénateurs Congolais à Rome, le 05 octobre 2019, le jour de sa création comme Cardinal par le Pape François.
A ses yeux ; l’acte traduit une marque de considération et de reconnaissance à son égard. « J’étais heureux d’accueillir ici à l’Archevêché de Kinshasa, le premier Vice-président du Sénat qui est venu, au nom de son Institution, présenter les félicitations du Sénat et ses propres félicitations à titre personnel puisque ce n’est pas seulement dans ce cadre qu’on se connaît. On se connait depuis longtemps. Quand on se retrouve, il y a tant de choses à se dire. Mais particulièrement dans le contexte de l’évènement qui nous attend la fin de la semaine prochaine à Rome, j’étais aussi heureux d’entendre de lui-même que la délégation du Sénat sera de la partie lors du consistoire de Rome », s’est réjoui l’Archevêque de Kinshasa.
Le successeur de Laurent Monsengwo sera officiellement créé Cardinal, le 05 octobre prochain à Rome, par le Pape François au cours d’un consistoire. Fridolin Ambongo sera le quatrième Cardinal rd- Congolais près Malula, Etsou et Monsengwo.

(Avec Agences)

Après deux mois de formation intense à l’inspection des postes diplomatiques, le Directeur de Cabinet du ministère des Affaires Etrangères et intégration régionale, M. Ngoy Lulu a, dans une ambiance très festive, remis le brevet et outils de travail à Mme Chantal Ndonga Kssanda tout en lui souhaitant bonne chance dans ses charges en Chine où elle est deuxième Conseiller à l’Ambassade de la République démocratique du Congo dans l’empire du milieu.