Dernières publications

Comme chaque 28 décembre, Honlex 61 honore la mémoire de Patrice Emery Lumumba et se souvient de son tout premier meeting populaire organisé à Léopoldville en date du 28 décembre 1958.

Jean-Paul KASENDE, Coordonnateur de : ‘’Hommage aux Nationalistes Lumumbistes Exécutés en 1961’’, a inscrit cette date dans son agenda depuis que P.E. Lumumba a légué à la jeunesse et aux politiques cet important message.

Pour l’histoire, relate JP Kasende, le 28 décembre 1958 se tenait à Léopoldville le premier meeting du Mouvement National Congolais et le tout premier d’un leader politique congolais pendant la colonisation. Il était basé sur la Déclaration universelle des droits de l’homme et s’est fixé trois objectifs prioritaires : L’accélération de la « démocratisation » des institutions du Congo Belge ; l’indépendance et l’opposition à toute forme de partition du Congo.

Ainsi, chaque année, l’initiateur de Honlex61 rend hommage et rappelle aux Congolais ce qu’a été la lutte de ce Héros National. Aujourd’hui, dans les colonnes de votre quotidien, La Prospérité, il est revient sur cet épisode de vérité. Lumumba interpelle les Congolais sur leur avenir et les appellent à partager avec courage et lucidité les espérances sur leur histoire et leur passé. C’est le meilleur meeting de la vie politique de P.E. Lumumba qui a donné l’élan de son discours du 30 juin 1960. “Il est temps que les congolais du centre et de l’intérieur fassent connaître au monde qu’ils ne sont nullement divisés mais qu’ils sont unis pour la même et juste cause”.

A cette occasion historique, Lumumba avait fait un compte rendu fidèle et authentique des travaux de la Conférence du Rassemblement des Peuples Africains auxquels il avait pris part, d’abord et ensuite, il avait exposé le programme d’action du Mouvement National Congolais d’inspiration typiquement africaine dont le but fondamental était la libération du peuple congolais du régime colonialiste et son accession à l’indépendance. “Nous combattons pour la vérité et la justice. Cette vérité triomphera, même si elle est piétinée aujourd’hui”, affirmait Lumumba.

Honlex 61 rend hommage à ce monument de la politique congolaise et invite les Congolais à prendre conscience de l’engagement politique pris par P-E Lumumba. Il souhaite que la jeunesse puisse prendre connaissance de ce meeting du 28 décembre 1958 qui, en outre, a donné les points déterminants aux congolais de ne pas baisser les bras contre le néocolonialisme. Pour la jeunesse, Lumumba savait qu’elle devrait vivre le moment le plus sombre par rapport à la colonisation qui était plus tendre que le néocolonialisme. Lumumba appellent les jeunes à être unis et de ne pas suivre les messages des politiciens. “Les ligues de jeunes dans les partis politiques sont des milices politiques “. Si la jeunesse lisait ce message de Lumumba, elle ne pourra pas suivre les politiciens véreux mais, plutôt, s’engager dans une vision nationaliste. Ce message, dit-il, a été aussi adressé aux Congolais pour qu’ils se préparent à l’indépendance et pour que le Congo ne puisse pas sombrer dans les divisions tribales, tel que nous le constatons à ce jour.

Il estime que la classe politique se souvienne du contenu du meeting pour comprendre que 60 ans après, elle est encore dans le dialogue au Centre Interdiocésain de Kinshasa pour résoudre un problème que P.E. Lumumba prévenait à son temps. Son message reproche les actes contraires que posent les leaders politiques par rapport au premier meeting historique de Lumumba du 28 décembre 1958. “Si, réellement, les gens avaient intériorisé ce discours, on aurait pu éviter à la RDC ce que nous connaissons aujourd’hui. La preuve en est qu’au dialogue il n’y a qu’une seule confession religieuse qui mène le dialogue”. Les Partis politiques sont plus tribalisés qu’en 1960 : “Dans notre action pour la conquête de l’indépendance du Congo, indépendance que nous voulons totale, nous n’avons cessé de proclamer que nous n’étions contre personne mais uniquement contre la domination, les injustices et les abus et que nous voulons tout simplement nous libérer des entraves du colonialisme avec toutes ses conséquences”.

P.E. Lumumba démontre que malgré notre indépendance, les Congolais doivent mettre l’intérêt de la Nation avant toute chose. Selon JP Kasende, Lumumba est un Héros mais on ne pratique pas son idéologie parce qu’on vit dans des moments de peur. “C’était un meeting de motivation, P.E. Lumumba a donné un élan de liberté de courage aux politiciens à s’engager et à affronter la colonisation”. Il déclare que “L’État Congolais sera basé sur l’Égalité, la Solidarité et la Fraternité de tous les congolais. C’est pourquoi notre Mouvement s’opposera toujours, de toutes ses forces, à la balkanisation du territoire national sous quelque prétexte que ce soit. Mesdames et Messieurs, toutes les forces du pays doivent se mobiliser en vue de participer à la réalisation des objectifs que nous venons de définir pour le bien-être de tous.

Pour cette circonstance d’hommage à Patrice-Emery Lumumba, Honlex61 a observé une pensée pieuse à l’occasion du quatrième anniversaire du décès de la veuve de Patrice LUMUMBA née Pauline OPANGO décédée, il y a quatre ans,le 23 décembre 2014.

Jean Paul KASENDE dit JPK, d’ajouter : “Etre Lumumbiste, c’est apporter du bien-être social à la population congolaise.

Patrice-Emery Lumumba a sacrifié sa vie pour le Congo

S’il revenait à la vie, il risque de remercier ceux qui l’ont combattu jusqu’à la mort parce il y a certains qui jusqu’à ce jour prouvent qu’ils sont des anti-Lumumba. Par contre, ceux qui se disent lumumbistes le décevraient parce qu’ils ne se sont jamais montrés à ses ennemis qu’ils aiment Lumumba car ne poursuivant pas complètement sa lutte même si les donnes ont changé. S’ils aimaient Lumumba, ils auraient, par leur comportement, conduire notre pays sur le chemin d’un grand et beau pays que rêvait P.E. Lumumba. Une grande nation est celle qui donne naissance à un grand homme”, a-t-il déclaré. Regardez ce que se passe aujourd’hui pour les élections du 30 décembre 2018,les déclarations de nos hommes politiques sont incendiaires les élections n’ont pas encore eu lieu mais certains camps revendiquent la victoire d’autres carrément se voient voler la victoire et prônent la violence post électoral donc le bain de sang comme si ils ont mieux fait comme Patrice Emery LUMUMBA ou subi les atrocités politico physiques qu’il a connu, beaucoup oublient que nous sommes sous la période de la journée des martyrs le 4 janvier 2018 soit 62 ans déjà.

Le 30 décembre 2018, jour des élections et à 5 jours de la journée des martyrs penserons nous au sang congolais assez versé ?

Peter Tshibangu