*Le Vice-premier, ministre ministre en charge de la Justice et garde des sceaux, Célestin Tunda ya Kasende a visité, ce jeudi 13 février 2020, les différents sites de construction de sauts-de-mouton, à travers la ville de Kinshasa. Il a commencé sa ronde au chantier du rond-point Socimat, sur le Boulevard du 30 juin.

Une fois sur place, le numéro Un de la Justice congolaise a échangé avec le chef de projet et le superviseur des travaux pour le compte de l'Office des voiries et drainages (OVD). Cette visite était surtout relative à l'action judiciaire ouverte actuellement en rapport avec ce dossier.
Elle intervient, en effet, après la réunion du conseil des ministres tenue le vendredi dernier, au cours de laquelle il a été décidé par le chef de l’Etat l’audit des fonds alloués à ces travaux.
‘’Le ministère de la Justice que je dirige personnellement était chargé de regarder de près ce qui a été fait par rapport à ces travaux, parce qu'il y avait beaucoup de plaintes au niveau de la population. Au lieu de diminuer les embouteillages, ces travaux ont créé des perturbations sur les routes‘’, a-t-il déclaré.

Selon lui, si le dossier devait être ouvert au niveau du ministère de la Justice et de la magistrature, en général, ‘’il fallait que je palpe du doigt ce qui est fait par rapport aux critiques de la population. Voilà pourquoi je suis ici. Je voulais être pratique. Non pas faire un rapport sur des choses que je n'ai pas vues‘’, a-t-il déclaré.
Grâce à cela, il pourra donc veiller à ce que le dossier en procédure judiciaire soit examiné sans complaisance et de manière sérieuse.
‘’Il faut que nous puissions, nous tous, accompagner la consolidation de l’Etat des droits que toute la population congolaise est en train de chercher aujourd’hui parce que sans cela, nous ne pouvons pas construire le pays dans le sens de son développement. C’est impossible. Nous devons tous nous aligner et respecter les principes de droit‘’, a martelé Tunda ya Kasende qui, au cours de cette journée marathon, s'est également rendu au site situé à Mandela. Il a saisi cette occasion pour échanger avec les ingénieurs trouvés sur le lieu sur ce qui est déjà fait et ce qui reste à faire.
C'est au chantier de saut-de-mouton de la place Assanef, sur l'avenue de la Libération (ex 24 novembre) que le VPM a surtout fait un constat désagréable. Les travaux sur ce site sont encore au niveau embryonnaire.
Il a clôturé sa visite au chantier de Debonhome, le long du boulevard Lumumba.

Ce même jeudi 13 février, le Président Félix Tshisekedi a, lui aussi, visité pour la deuxième fois, les différents chantiers de sauts-de-mouton, lancés il y a presque une année. A la Tshangu, le Chef de l’Etat a discuté avec les chefs des chantiers mais également les ouvriers sur les sites de Pascal, Bitabe et Debonhomme ; avant de se rendre aux chantiers du centre et de l’ouest de la capitale. Suspendus pendant quelques mois faute de financements, les travaux de construction des sauts-de-mouton ont repris lundi 10 février dans certains chantiers.

Au Conseil des ministres de vendredi dernier, le gouvernement avait en effet décidé d’affecter 3,5 millions USD supplémentaires pour achever ces travaux d’ici le mois de juin 2020. Malgré cela, les parquets généraux de Matete et Gombe ont ouvert des instructions judiciaires sur l’exécution de ces travaux.

La Pros.

Statistiques

4789477
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
4807
9877
27825
4690826
44758
640929
4789477

Your IP: 18.232.51.69
2020-04-08 14:36

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg