Un pas vers la bonne direction. C'est ce qu'estime Me Luc Fikiri Murefu concernant la nomination, vendredi 7 février, par le Chef de l'Etat ; Félix Tshisekedi, de hauts magistrats au sein de l'appareil judiciaire congolais.

Dans une déclaration faite, dimanche 9 février, cet avocat des droits de l'homme a, en gros, salué cette option levée par le Président de la République. Il a appelé ces nouveaux juges à respecter plus que tout la Constitution du pays, les invitant par ailleurs, à ne céder à aucune pression, qu’il s'agisse de l’argent.

Acteur de la société civile, Me Luc Fikiri a indiqué que les hauts magistrats doivent prendre la Constitution comme leur livre saint, telle que la bible l'est pour les Chrétiens ou le Coran pour les musulmans.
Il a, a cet effet, appelé ces hommes à la toge à protéger plus que tout les intérêts des congolaises et congolais, en général, peu importe leur obédience religieuse. ‘’Pour bien exercer leurs fonctions, ces juges doivent respecter la Constitution. Qu'ils soient chrétiens, musulmans ou de quelle autre religion, ils doivent savoir que leur livre saint est désormais la Constitution. Les autres livres saints tels que la bible ou le coran, sont devenus des livres secondaires. Ils doivent d'abord faire ce que dit la Constitution. Protéger les intérêts de la population. Cela signifie protéger les droits communs des croyants et des incroyants. Car, un pays sans justice ne vaut rien‘’, a-t-il déclaré.

Cet avocat des droits de l'homme évoluant aux Etats-Unis a fait savoir qu'avec une bonne justice ainsi qu'une bonne volonté politique, la République démocratique du Congo va se développer véritablement et redorer son blason d’un géant au cœur de l'Afrique. ‘’Ils doivent savoir que la fonction de la Constitution est d'organiser la justice et la fonction de la justice est d'organiser la société. S'ils respectent les lois de la République et avec la volonté politique, le peuple va vivre comme dans un paradis‘’, a succinctement expliqué ce congolais de la diaspora.

Cependant, pour bien aboutir à ce développement tant attendu par tous, Fikiri Murefu a appelé le Président de la République et même ces nouveaux juges à ne céder à aucune forme des pressions d'où qu'elles viennent. ‘’Les nouveaux juges ne doivent pas céder aux pressions des politiques, de la famille et surtout ils doivent s’écarter des pressions de l'argent mais utiliser toujours la sagesse, en respectant la Constitution. Et, nous invitons le Président de la République à ne pas céder aussi aux pressions dans ces différentes nominations. Il doit lui aussi user de la sagesse avant d'agir. Et rester focaliser sur les besoins du peuple‘’, a-t-il martelé, avant d'interpeller tout ceux qui pensent que le Chef de l'Etat a opéré un mauvais choix, concernant le profil de certains nominés. Sur ce, il a souligné que toue personne a ses défauts et imperfections, mais que l’important est de répondre aux aspirations de la population, conformément aux prescrits de la Constitution.

CL