Hier 2ème Vice-président de l’Union Africaine, aujourd’hui 1er Vice-président de cette grande Institution panafricaine, Félix Tshisekedi Tshilombo va, enfin, assumer en 2021, la présidence de cet organe qui réunit plusieurs Chefs d’Etat africains.

L’annonce de sa consécration a été faite dimanche 9 février 2020, à Addis-Abeba, en marge de la cérémonie solennelle d'ouverture par Ismaïl Omar Guelleh, Président Djiboutien et Doyen Africain. Le bureau 2020 est présidé par le Président Sud-africain, Cyril Ramaphosa. Déliant sa langue, Félix Tshisekedi s’est dit honoré d’occuper la première Vice-présidence de l’Union africaine. A travers sa nomination à la tête de l’UA en 2021, la RDC signe son grand retour sur la scène internationale.

En effet, pour le Chef de l’Etat congolais, son élection est un signal fort pour le retour de la RDC sur la scène internationale. «Mon pays a longtemps été absent de la scène internationale, en général et, en particulier, de la scène africaine. C'est un retour marquant. C'est une fierté pour moi et mon pays», a déclaré Félix Tshisekedi. Il y a lieu de noter que Cyril Ramaphosa remplace le Président Egyptien Al Sisi arrivé fin mandat. Tshisekedi fils va présider aux destinées de l'UA en 2021 et sera le deuxième président de la RDC à prendre la présidence de l'UA après le Maréchal Mobutu en 1967.

Pour maints observateurs, ce choix qui vient d’être porté sur lui est un signal fort pour la RDC qui est en train de reprendre peu à peu sa place dans le concert des nations. Cette première bataille diplomatique gagnée, il reste une autre pour obtenir le secrétariat général de la Zone de libre libre-échange africain (ZLEC) dont la candidature congolaise est en bonne posture à travers le candidat Faustin Luanga.

Contrairement à ce qui se dit sur la toile, le Chef de l’Etat congolais n’a pas été élu, mais désigné à ce poste, d’autant plus que la présidence de l’UA est rotative. Déjà, en 2019, il avait assumé les fonctions de 2ème Vice-président, en 2020 il est devenu 1er vice-président, quoi de plus normal pour le 5ème président de la RDC d’assumer le poste Président pour l’année prochaine.

La Pros.