Ce jeudi 23 janvier 2020 à la Primature, le Premier ministre Sylvestre Ilunga a échangé avec la Représente Spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies en RDC et Cheffe de la MONUSCO, Leila Zerrougui.

Les deux personnalités ont discuté sur les priorités à définir entre la MONUSCO et le Gouvernement congolais pour la stabilité de la RDC avant le 20 octobre de l’année en cours, date du renouvellement du prochain mandat de la MONUSCO.

C’est une recommandation du Conseil de Sécurité des Nations Unies, a précisé Mme Leila Zerrougui, à l’issue de l’audience lui accordée par le chef du gouvernement central. Une occasion également pour elle et le Premier ministre d'évaluer l'action de la MONUSCO en RDC. Ce qui reste à faire avant de soumettre les propositions concrètes au Conseil de Sécurité des Nations Unies.
Des séances d'évaluations vont se multiplier entre les deux parties et, le gouvernement congolais pourra donner sa position au moment opportun, a souligné la cheffe de la MONUSCO. Leila Zerrougui a également parlé avec Ilunga Ilunkamba de la visite qu’effectue présentement la Haut Commissaire des Nations Unies aux Droits de l’Homme, Michelle Bachelet en RDC, à partir de l’Ituri jusqu'à Kinshasa pour s'enquérir de la situation des Droits de l'Homme en RDC.

Les Nations Unies et la RDC s’engagent à travailler ensemble pour démobiliser les groupes armés, les réinsérer dans les communautés, le renforcement de l'autorité de l'Etat dans des zones post-conflits, la Justice, l'appui aux FARDC et autres actions, a souligné Leila Zerrougui.

La Pros.