Dans le souci de rétablir la paix sur toute l’étendue du territoire national, le Gouvernement entend d’ores et déjà signer un accord de paix dans la province de l’Ituri avec la Force de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI).

C’est dans ce sens que le VPM Célestin Tunda ya Kasende, en tant que numéro Un de la commission des lois du Gouvernement, a présidé, ce mardi 21 janvier, une réunion à laquelle ont pris part les VPM du Plan et de Budget ; les ministres du Genre, du Commerce extérieur, des PMEA et de la décentralisation ainsi que les officiers des FARDC et les experts. Question de bien scruter et finaliser ce modus vivendi censé concourir à un climat apaisé dans cette partie du pays accablée, depuis des lustres, par des tueries et atrocités de tout acabit.

Au sortir de cette séance, Elysée Munembwe, VPM du Plan, a d’abord indiqué ce processus avait commencé avec l’ancien gouvernement. D’après elle, cet accord devrait être signé depuis le 18 janvier dernier mais le gouvernement de la République avait considéré qu’une dernière lecture devrait être réalisée par la commission des lois que chapeaute le VPM en charge de la Justice, en vue d’une certaine conformité. «Tout le monde est impliqué parce qu’il s’agit d’une question importante pour ramener la paix dans notre pays. L’Est de la République est perturbé par des questions des groupes armés, et maintenant nous pensons que nous devons mettre fin à cette situation. La République, par son gouvernement, doit tout faire pour ramener la stabilité à l’Est de la RD. Congo parce que si l’Est est instable, toute la République restera instable. Cette situation ne permettrait pas au pays d’avancer », a fait savoir Mme Munembwe. Tout en indiquant qu’une rencontre est prévue avec le Premier ministre pour mettre les points sur les i, Elysée Munembwe a aussi indiqué qu’il reste l’étape cruciale de la signature dudit accord de paix dans la province de l’Ituri avec la Force de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI). « L’étape suivante est celle de la signature de l’Accord à Geti en Ituri. Il est question que nous puissions rencontrer le Premier ministre et les membres du comité de pilotage, pour déterminer la date de la signature. Mais, c’est imminent. Ça [la signature, ndlr] ne peut plus aller trop loin parce que c’est une question qui est attendue en Ituri. Les éléments de la FPRI sont en pré-cantonnement depuis un bon bout de temps », a déclaré la ministre du Plan.

Dans la même journée, le VPM en charge de la Justice a reçu en audience une délégation du PNUD, conduite par Dominique Sam, représentant résidant en RD. Congo. Ce, dans le cadre de la coopération entre cette agence des Nations Unies et le ministère de la Justice. Les deux parties ont passé en revue un certain nombre de dossiers prioritaires dont le contenu n’a pas été révélé.

La Pros.