Dans le cadre des relations de coopération bilatérales entre la République démocratique du Congo et la Chine, l’Iran et l’Algérie, le Chef de l’Etat a reçu les lettres de créance des ambassadeurs respectifs de ces pays.

C’était ce mardi 14 janvier 2020, au Palais de la Nation. MM. Zhu Jing, Mohammad Javad Shariati et Djouama Toufik, nouveaux ambassadeurs extraordinaires et plénipotentiaires, respectivement de la République populaire de Chine, de la République islamique d’Iran et de la République démocratique et populaire d’Algérie en RD. Congo, ont présenté leurs lettres de créance à Félix Tshisekedi, au cours d’une cérémonie protocolaire de tradition.
C’est la deuxième cérémonie du genre pour Félix Tshisekedi depuis sa prise de fonction, après celle où il a reçu en octobre 2019, les lettres de créance de sept ambassadeurs dont 6 européens et 1 africain. Tous ces nouveaux légats de leurs pays respectifs en République Démocratique du Congo, sont les premiers de l’ère FATSHI qui, lui, s’est livré à l’exercice de l’affermissement des relations diplomatiques.

Profils d’expérience
Le Chinois Zhu Jing débute sa carrière diplomatique en 1995 comme fonctionnaire au ministère des Affaires étrangères de Chine. Il exerce ensuite les fonctions d’attaché, troisième secrétaire, Directeur adjoint au département des Affaires d’Afrique au ministère des Affaires étrangères de Chine (2000 à 2007). De 2015 à 2019, il est Conseiller, Directeur général adjoint au département des Affaires d’Europe au ministère des Affaires étrangères de Chine, avant d’être nommé ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de Chine en RDC.

Mohammad Javad Shariati, nouvel ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire d’Iran en RDC est né le 17 mai 1970 à Téhéran (Iran). Il est également ambassadeur désigné de son pays accrédité en République centrafricaine. Il a un diplôme de Master en Droit international. Diplomate de carrière au ministère des Affaires étrangères de son pays, il exerce les fonctions notamment, de directeur de division de la Coopération et des Affaires religieuses, culturelles, des arts et sports au ministère des Affaires étrangères.
De 1996 à 1997, il occupe les fonctions d’expert politique pour l’Union de la Communauté des Etats indépendants et la Caucase. Marié et père de 2 enfants, il parle perse et français, avec une connaissance de l’anglais et de russe.
Djouama Toufik est le nouvel ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République démocratique et populaire d’Algérie en RDC. Né le 09 mars 1969 en Algérie, il est diplômé de l’Ecole nationale d’administration d’Alger. Il est détenteur d’une licence en droit et d’un master en droit international et relations internationales.

En 1995, il est recruté en qualité de Secrétaire des Affaires étrangères, au ministère des Affaires étrangères à Alger. De 2012 à 2015, il exerce les fonctions de sous-directeur en charge des institutions spécialisées et des activités opérationnelles du système des Nations unies en Algérie, au ministère des Affaires étrangères. De 2015 à 2019 il est ministre conseiller, représentant permanent adjoint, mission permanent d’Alger à Genève.
Mme Marie Tumba Nzeza, ministre des Affaires étrangères a assisté à la cérémonie.

Retenons, cependant, que le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, a pratiquement consacré la première année de sa mandature à la consolidation des relations diplomatiques avec les pays de tous les continents, mais aussi les différentes organisations et structures internationales, principalement à caractère financier. C’est de cette manière, est-il convaincu, que le pays retrouvera sa suprématie d’autres fois et l’afflux des investisseurs potentiels dans des domaines variés.

La Pros.