*2020 sera, désormais, une année de maximisation des recettes en vue de donner à l’Etat congolais, les moyens de sa politique, conformément aux maintes fois formulés par le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

José Sele Yalaghuli, le Ministre des Finances, l’a si bien compris lorsqu’en soumettant les auditeurs ainsi que les contrôleurs de gestion à un séminaire organisé du 16 au 20 décembre 2019, il a placé l’éthique et la déontologie à l’épicentre d’une nouvelle formation aux accents d’une immersion dans les vertus morales, d’une sensibilisation à la compétence ainsi que d’un appel à un sursaut patriotique en vue de contribuer à la renaissance de la RD. Congo. Etant l’unique organe de contrôle administratif au sein du Secrétariat Général des finances, la Direction d’Audit et de Contrôle de gestion a, en effet, organisé un séminaire de formation, à Notre Dame de Fatima, du lundi 16 au vendredi 20 décembre 2019 à l’attention de tous les auditeurs et contrôleurs de gestion. Pendant cinq jours, le thème axé sur l’éthique et la déontologie a été disséqué en cinq modules dans le but de permettre aux participants d’améliorer le comportement dans l’exercice de leurs fonctions en vue de mieux mobiliser les recettes de l’exercice 2020. A la fin de ces accises, 164 auditeurs et contrôleurs de gestion ainsi formés ont prêté serment, en présence du Procureur de la République, Yves Mwepu.

Dans le souci de mieux accompagner le Ministre de finances, José Sele Yalaghuli, à mieux mobiliser les recettes estimées à 11 milliards USD pour l’exercice 2020, 164 auditeurs et contrôleurs de gestion ont pris part à un séminaire de formation. Comment mobiliser les recettes et, en même temps, encadrer les dépenses publiques à travers les missions d’audit et de contrôle auprès des différents services de l’Etat, des missions diplomatiques et consulaires, la vérification de la conformité et de la régularité des procédures ainsi que la sincérité et l’exactitude des opérations de gestion ? Telle était la portée de cette formation dont un des participants a laissé entendre que le Ministre des Finances, José Sele Yalaghuli, doit être tranquille, parce qu’il a tout un service qui doit l’accompagner dans la mobilisation des recettes. ‘’Etant donné que le pays quitte de 4 milliards cinq cent à 11 milliards, ce n’est pas une mince affaire. Mais, la mobilisation des recettes sans contrôle est difficile. Surtout que certains opérateurs économiques font la rétention de l’argent de l’Etat. D’où, le Ministre de Finances a intérêt à travailler avec la Direction d’audit et de contrôle de gestion afin de mieux mobiliser les recettes’’, dit-il.

Déroulement de la formation
Le thème général : « Ethique et Déontologie », était subdivisé en cinq sous-thèmes, pendant en cinq jours, à savoir : Droit Pénal Général par le Premier Substitut du Procureur de la République, Julien Yves Camala, Procédure Pénale par Franck Mvumbi, Premier Substitut du Procureur de la République , Droit Pénal Spécial par Justin Otemapembe, Premier Substitut du Procureur de la République, éthique et Déontologie dispensé par Dominique Kishiba, Substitut du Procureur de la République et, le dernier jour, a connu l’intervention du Procureur de la République, Yves Mwepu avec comme thème, Rédaction des Procès-Verbaux.

La formation a été sanctionnée par la prestation de serment de 164 Auditeurs et Contrôleurs, le samedi 21 décembre 2019, devant le Procureur de la République. En vue de leur permettre d’améliorer leur comportement dans l’exercice de leur fonctions, eu égard au caractère sensible de la matière à contrôler, à savoir, les deniers publics, les bénéficiaires ont été revêtu de la qualité d’Officier de Police Judiciaire près le Tribunal de Grande Instance de la Gombe. Autrement dit, ils sont appelés à décourager toute tentative de détournement des fonds publics et d’assurer la gestion saine des finances Publiques pour accompagner le gouvernement de la RD. Congo via le Ministère des Finances, à atteindre les assignations fixées dans la nouvelle loi de finances pour l’exercice 2020.

Direction Audit et Contrôle de gestion : Missions et organisation
Dans le cadre de la réforme de l’Administration Publique initiée par le Gouvernement et dont le Ministère des Finances fait partie des secteurs pilotes, l’Administration des Finances s’est doté depuis juillet 2017, d’une Direction dénommée : «Audit et contrôle de gestion ». Cette Direction a pour mission de redynamiser les efforts du Gouvernement dans la lutte contre la fraude fiscale et le détournement des fonds publics ainsi que de promouvoir la bonne gouvernance à travers une gestion saine des finances publiques. La Direction des auditeurs et contrôleurs, chapeautée par le Directeur Chef de service, Milambo Tabu, est l'unique engagée dans la mobilisation des recettes pour le Ministère des Finances.

Elle est gérée par le Secrétariat Général des Finances, qui est dirigé par Christophe Bitasimwa Bahii.
Elle a pour attributions phares, celles d’effectuer le contrôle de l’exécution du budget du ministère des Finances et celle d’effectuer le contrôle des comptes du pouvoir central à travers la République. Cette Direction a obtenu un appui financier auprès de la Cellule d’appui à l’Ordonnateur national du Fonds Européen de Développement en République démocratique du Congo (COFED), pour la matérialisation de cette formation.

Joséphine Mawete