Dimanche 8 décembre, au cours d’un culte d’actions de grâce organisé à la Cathédrale du Centenaire par le Ministère des Laïcs Protestants en l’honneur des personnalités politiques de l’Eglise du Christ Au Congo, le Révérend André Bokundoa a invité ces derniers, qu’ils soient ministres, députés, sénateurs ou mandataires, à travailler dans le sens de concourir à un véritable changement voulu par le peuple congolais.


Près de 19 ministres, 59 députés et tant d’autres sénateurs et acteurs politiques ont pris part à cette prière d’actions de grâce qui s’est tenue, principalement au regard de leur accession dans les différentes institutions de la République démocratique du Congo. L’officiant du jour a insisté sur le fait que ces acteurs politiques se doivent d’être des véritables modèles en paroles et en actes et ce, nonobstant le fait qu’ils vivent dans un environnement pétri d’injustice et de plusieurs sortes d’antivaleurs. Pour lui, la mission primordiale de ces députés, sénateurs, ministres,…, est de promouvoir le bien-être de la population et le développement du Congo-Kinshasa.

Dans cette même foulée, le Révérend Ipuna Munkina, avant de prier pour ces personnalités de l’ECC, a rappelé qu’en RD. Congo, plusieurs chrétiens protestants étaient des comptables et caissiers, à l’époque coloniale, eu égard à leur savoir-être et savoir-vivre dans la société. Comme pour dire que c’est cela aussi qui doit caractériser leur manière de gérer la Res Publica.

Et tout en les conviant à concourir au bon fonctionnement du pays, André Bokundoa, Représentant légal de l’ECC, a exhorté les politiques à suivre l’exemple des Etats-Unis ou de l’Allemagne qui sont placés dans le panthéon de grandes nations non pas simplement, par leur manière de gérer leurs Etats mais aussi, grâce à la crainte de Dieu Tout-Puissant.
Il a, par ailleurs, remis symboliquement la lampe Tempête au Vice-premier à Jean Baudouin, Vice-ministre Premier Ministre, Ministre de Budget, faisant office de la plus haute distinction d’acteurs politiques dans ce régime, et ce, en guise de référence à 2 Corinthiens chapitre 3 du Premier au 3e verset qui stipule : « Commençons-nous de nouveau à nous recommander nous-mêmes? Ou avons-nous besoin, comme quelques-uns, des lettres de recommandation auprès de vous, ou de votre part? 2 C'est vous qui êtes notre lettre, écrite dans nos cœurs, connue et lue de tous les hommes. 3 Vous êtes manifestement une lettre de Christ, écrite, par notre ministère, non avec de l'encre, mais avec l'Esprit du Dieu vivant, non sur des tables de pierre, mais sur des tables de chair, sur les cœurs ».

Corneille Lubaki

 

Statistiques

4691540
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
714
19350
164328
4363090
587750
534319
4691540

Your IP: 34.239.172.52
2020-03-29 00:57

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg