Faux et archifaux. Le cabinet du Premier Ministre, Sylvestre Ilunga dément de la manière la plus catégorique et la plus ferme, les propos attribués au chef du gouvernement congolais par un site d’informations suédois il y a un peu plus d’une semaine.

Ce média qui, bien entendu, tient ses affirmations du ministre suédois chargé de la coopération internationale au développement, Peter Eriksson, en séjour à Kinshasa en novembre 2019, affirme que le Premier ministre aurait fait part à ce dernier de l’implication «supposée» des services de sécurité congolais dans l’assassinat de deux experts de l’ONU en RDC. Ce qui, à ce jour, n’a jamais été documenté ou prouvé, déclare le Cabinet du Premier ministre qui dément formellement ces propos. La question du meurtre de Zaïda Catalan et Michael Sharp assassinés dans des conditions non encore élucidées dans l’ex Kasaï Occidental, avait bien été soulevée. Mais, aux prises avec les médias congolais et suédois qui ne se sont jamais quittés tout le temps de son séjour en RDC, Peter Eriksson avait précisé que la question reste toujours ouverte et que tout monde travaille afin que ce problème soit clos. ‘’Certains ont été arrêtés et la plupart sont encore libres. Il y a un changement lent, mais qui promet‘’, avait-il dit après son entretien avec le Premier Ministre qui, il faut le souligner, n’était pas privé. Mais alors, qu’est-ce qui explique cette contradiction ? Ci-dessous, le démenti du Cabinet du Premier Ministre, en fac-similé.

Prim Dementi