Bien que formant la coalition au pouvoir, les plateformes politiques Front Commun pour le Congo (FCC) et Cap pour le Changement (CACH) évoluent, chacune, suivant un rythme distinct.

Les acolytes de l’ancien président Joseph Kabila multiplient des réunions, séminaires, matinées et retraites politiques en solo ou en groupe, afin d’harmoniser les vues, se restructurer et bien entendu affûter les armes pour la prochaine grande bataille électorale de 2023. Leurs alliés, par contre, avec comme meneur Félix Tshisekedi, semblent avoir un aperçu plutôt différent. A en croire leurs détracteurs, les ténors de CACH sont silencieux et papillonnent selon la direction du vent. Aussi, des acteurs et plusieurs citoyens s’interrogent à longueur de journée, à l’idée de savoir si le CACH n’accuse-t-il pas un peu de retard par rapport à son allié FCC… A quand le premier congrès du CACH ?
A cette question, Kitenge Yesu, le Haut Représentant et Envoyé spécial du Président de la République affirme que ‘’le leadership anticipe toujours les faits. Dans le cas contraire, il ne les copie point, mais les moules à ses fins‘’. Pas de suivisme moutonnier, dit-il.
Il n’est donc pas question, selon lui, de partir dans la logique du «coup sur coup» à l’aveuglette. Faudrait prendre le temps d’observer, d’anticiper les mouvements et de faire ce qui est nécessaire non pas pour soi, mais pour l’intérêt du souverain primaire.

Pour cela, il est aussi important d’accompagner le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, dans l’accomplissement de sa lourde mission lui confiée par le peuple congolais. Ce qui explique la récente réaction des Forces Politiques Alliées de l’UDPS à laquelle le Patriarche Kitenge Yesu est Parrain, en rapport notamment, avec la situation sociopolitique de l’heure.
Concernant les tueries récurrentes dans l’Est de la RDC, les FPAU ont salué la décision prise par le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, d’installer à Beni, le Quartier général de l’Etat-major des Forces armées de la RDC. Aussi, ont-elles demandé au Commandant Suprême de l’Armée RD-Congolaise de relever les Généraux ayant exercé pendant plus de trois ans dans cette partie du territoire national.

Pour ce qui est des calamités naturelles issues des pluies diluviennes, principalement dans la ville de Kinshasa, les Forces politiques Alliées de l’UDPS ont remercié le Chef de l’Etat et la Première dame pour leur visite spontanée dans les sites érosifs de l’avenue Université, intendance et sur le Pont Kianza. Ils ont également demandé au Gouvernement central non seulement d’apporter un soutien financier et matériel aux familles éprouvées, mais aussi de penser aux victimes concernées par la destruction de leurs logis et de prendre les dispositions utiles pour le relogement.

Et s’agissant du Budget 2020, sous examen à l’Assemblée nationale, les Forces Politiques Alliées de l’UDPS recommandent le relèvement du niveau des recettes dans le chef des services générateurs et mobilisateurs pour un accroissement pouvant aller au-delà de 12 milliards de dollars américains et l’encadrement dans le but de freiner la fraude sous toutes ses formes et le détournement des deniers publics.
C’est, entre autres, par ce genre de participation que le chef de l’Etat et le Gouvernement vont atteindre leurs objectifs, loin des querelles politiciennes pareilles à celles qui ont mis en mal la survie de la coalition au pouvoir il y a quelques temps.

D’ailleurs, face à l’hyperbole politique, l’intox, la surenchère et à la montée spectaculaire des critiques et analyses aussi bien acerbes qu’assassines contre la coalition CACH-FCC, Kitenge Yesu, avait dédramatisé la situation et appelé les uns et les autres à l’apaisement des esprits.

Selon lui, au FCC-CACH, la sérénité règne au sommet auquel est associé le Comité de suivi et de gestion de la coalition qui, d’ailleurs, travaille nuit et jour, sans discontinuer. ‘’Les personnes faibles se vengent, les personnes fortes pardonnent, les personnes intelligentes ignorent. Nous devons être sélectifs dans nos batailles et, parfois, la paix vaut mieux que d’avoir raison‘’, souligne-t-il.
Aussi, soutient-il de vive voix, que la coalition CACH-FCC vit et respire…

La Pros.