«Au Président de la République en qualité de Commandant Suprême des forces armées, tout en saluant sa décision du 25 novembre 2019 d'installer le Quartier Général avancé à Beni, de procéder à la permutation de tous les officiers ayant longtemps servi dans la région ; de mettre fin à 'impunité en ouvrant des enquêtes urgentes et sérieuses sur les officiers soupçonnés de complicité avec l'ennemi et ceux cités dans les crimes contre ľ'humanité, de veiller à un encadrement digne des militaires engagés au front ».

Cette recommandation, parmi tant d’autres, a été faite hier, mardi 26 novembre 2019, par les groupes parlementaires MS-G7 et AMK et Alliés membres de l’Ensemble pour le changement. Dans leur déclaration lue par le Député national Bienvenue Apalata, ces groupes parlementaires ont passé en revue la situation politique et sécuritaire de la RD Congo. Une série de recommandations ont été faites au Président de la République, Félix Tshisekedi ; au Parlement ; au Gouvernement ; aux forces armées de la République et à la Monusco. Cette dernière a été appelée à agir en toute responsabilité conformément à son mandat. Ci-après, l’intégralité de la déclaration politique des groupes parlementaires MS-G7 et AMK et Alliés membres de l'Ensemble pour le changement.

 

DECLARATION POLITIQUE DES GROUPES PARLEMENTAIRES MS-G7 ET AMK ET
ALLIES MEMBRES DE L'ENSEMBLE POUR LE CHANGEMENT
Les groupes parlementaire MS-G7 et AMK et alliés membres de l'ensemble pour le changement suivent avec attention et beaucoup d'amertume la dégradation de la situation sécuritaire et humanitaire à l’Est de la RDC en général et dans le Territoire de Beni et ville de Beni et Butembo et en Ituri en particulier;
Ils présentent leurs condoléances à toute la population de cette partie de la République et comprennent pleinement l’expression de la frustration de la population qui exige paix et protection ;
Tout en encourageant fermée pour l'offensive lancée contre les forces négatives, ils déplorent néanmoins que cela n'ait pas été accompagné par des précautions pour éviter aux paisibles citoyens de vivre les représailles des assaillants ;
Les groupes parlementaire MS-G7 et AMK et allies rappellent qu'à part les opérations lancées tambour battant le 30 octobre 2019, plusieurs autres opérations similaires n'ont pu aboutir aux résultats escomptés ;
A cet effet, les groupes parlementaire MS-G7 et AMK et allies déplorent :
- la non identification claire de l’ennemi: objectifs, effectif, commandement, localisation géographique,
- Absence d'une enquête sérieuse sur les allégations de complicité au sein des forces de défense et de sécurité impliquées dans les opérations (nationale, services de renseignements),
- Insuffisance des moyens et équipements adaptés pour faire face à l’ennemi ;
- Les morts d'hommes évitables intervenus lors des manifestations ;
- L'exploitation illégale des minerais dont les ressources alimentent les groupes armés
S'agissant de la MONUSCO, les groupes parlementaire MS-G7 et AMK et alliés rappellent que la MONUSCO a reçu mandat et mission de protéger les civils et qu'elle ne peut se soustraire de ses responsabilités au nom d'une quelconque absence d'autorisation pour ce faire;
Malgré les efforts fournis par notre armée, les groupes parlementaire MS-G7 et
AMK et alliés constatent qu'en dépit de toutes les opérations menées, le nombre de morts, des déplacés internes, des réfugiés et la destruction des
villages ne cesse d'augmenter;

Eu égard a ce qui précède, les groupes parlementaire MS-G7 et AMK et allies exigent :
1. Au Président de la République en qualité de Commandant Suprême des forces armées:
- Tout en saluant sa décision du 25 novembre 2019 d'installer le quartier général avancé à Beni, de procéder à la permutation de tous les officiers ayant longtemps servi dans la région ;
- De mettre fin à l'impunité en ouvrant des enquêtes urgentes et sérieuses sur les officiers soupçonnés de complicité avec l'ennemi et ceux cités dans les crimes contre ľ'humanité,
- De veiller à un encadrement digne des militaires engages au front,
2. Au Parlement
De mettre en place une commission d'enquête parlementaire sur la gestion des ressources mises à la disposition de toutes les opérations militaires
3. Au Gouvernement
- De collaborer de façon sincère avec la MONUSCO dans toutes les opérations à mener,
- D'encadrer l’exploitation des ressources minières et identifier le circuit de commercialisation
4. Aux Forces armées de la République:
De poursuivre l'ennemi dans son dernier retranchement et de n'obéir en aucun ordre contraire aux intérêts de la République
5. A la MONUSCO:
D'agir en toute responsabilité conformément à son mandat
6. A la Population
- De faire preuve de patriotisme et rester solidaire avec les compatriotes de l'Est;
- De résister contre la balkanisation du pays, de rester vigilante, d'accompagner nos forces armées jusqu'à la victoire finale et de ne pas tomber dans le piège de l'ennemi.
«LE CONGO RESTERA UN ET INDIVISIBLE»
Fait à Kinshasa, le 26 Novembre 2019
Pour les groupes parlementaire MS-G7 et AMK et alliés
Hon. Bienvenue APALATA AMBO
Président
Hon. Dénis KASHOBA
Président