Dernières publications

Une forte délégation du Marché Commun de l'Afrique Orientale et Australe (COMESA), conduite par M. DEBEBE TAMENE KASSA, chargé du Régime général de la Carte jaune dans l'espace COMESA, a été reçu au Bureau national du régime général de cette même Carte jaune représenté par la Société Nationale d’Assurances (Sonas S.A).

Ce, au terme d'un atelier sur la mise en œuvre du régime général organisé à Kinshasa et ayant regroupé, les membres du COMESA, de l’ARCA (Autorité de Régulation des Assurances), de la Sonas et des trois sociétés d'assurances nouvellement créées.
C'est le Directeur Général Adjoint, M. Gilbert BADIBANGA, qui a représenté la Sonas à cette rencontre avec la délégation du régime de la Carte jaune dans l'espace COMESA.

A en croire M. DEBEBE, l'atelier de Kinshasa a consisté sur la mise en œuvre de la Carte jaune et du développement de ce régime devenu numérique. C'est un atelier, du reste, très fructueux, à souligné le Chef de la délégation qui, par ailleurs, promet de poursuivre au niveau du Secrétariat, le contact pour plus d'expertise technique en matière de l'utilisation de la Carte jaune.

Il convient de rappeler que la Carte jaune du COMESA permet d'améliorer la participation des pays membres aux programmes d'intégration régionale du COMESA dans le secteur des Assurances, en facilitant l'utilisation de la Carte jaune, en augmentant le volume des transactions et en améliorant la gestion du système numérique.
Elle est également cette attestation d'assurances régionale qui couvre la responsabilité civile encourue par les automobilistes non résidents en passage dans un Etat membre du COMESA.
Tenant compte de la libération du secteur, les nouvelles sociétés doivent impérativement suivre cet atelier de formation afin qu'elles soient outillées dans l'utilisation de la Carte jaune.
La carte jaune est d'une importance capitale en ce qu'elle permet de couvrir un risque d'assurance d'un véhicule qui commet un accident dans un pays où il n'avait jamais souscrit une police d'assurance.

C'est le cas du drame de triste mémoire d'un véhicule transportant du carburant qui s'est renversé à SANGE dans le Sud-Kivu faisant 235 morts. C'était en juillet 2010. Les familles des victimes ont pu être indemnisées grâce à la Carte jaune via la Sonas. Et pourtant, le véhicule avait l'immatriculation ougandaise mais ayant commis l'accident en territoire congolais.

Eugène Khonde