Dernières publications

Numéro deux de la Chambre haute du Parlement, Samy Badibanga Ntita a lancé, au nom du président du Sénat, Alexis Thambwe Mwamba, la journée d’information sur les changements climatiques à l’attention des parlementaires.

Organisée par la «coalition for Rainforest» qui est un groupe de 55 pays du monde possédant des forêts, cette journée a essentiellement pour but de conscientiser les députés et sénateurs sur les effets du changement climatique afin qu'ils puissent jouer efficacement leur rôle de décideurs, tout au long de la présente législature et ce notamment, dans l’adoption des lois pouvant spécialement favoriser l’éducation et la communication sur cette problématique à caractère mondial.

Dans son discours lu à l’occasion, le Premier Vice-président du Sénat a insisté sur le fait que la République démocratique du Congo a un grand rôle à jouer concernant la question du changement climatique, surtout que ses forêts constituent le deuxième massif forestier du monde, et sont au centre des équilibres éco-systémiques planétaires notamment, dans la mitigation du réchauffement climatique. « Nos forêts ont une superficie forestière estimée à 155.000.000 hectares, représentant 60% des superficies forestières, de l'Afrique Centrale. Notre pays est donc appelé à porter naturellement le leadership de la lutte contre les changements climatiques, non seulement en Afrique, mais aussi dans le monde», a-t-il dit, tout en signifiant à ses collègues que les échos de cette activité retiendra, sans doute, l’attention de la communauté internationale notamment, lors de la prochaine Conférence des Parties, (COP 25), au cours de laquelle le monde entier va définir les règles de jeux de l’Accord de Paris. Les organisateurs qui sont la coalition Rainforest ont ajouté qu’il est tout autant important que les engagements pris au niveau international, dûment dans l’accord de Paris, soient transposés dans la législation nationale et soient non seulement financés par les partenaires techniques et financiers, mais aussi pris en charge par des crédits budgétaires votés par le Parlement.

Par ailleurs, les cadres de cette structure ont été, en amont, reçus par le Président du Sénat auprès de qui ils ont plaidé pour l’implication de la Chambre haute dans l’adoption de certaines lois devant permettre à la RD. Congo de percevoir directement des fonds sans qu’ils ne transitent par des ONGs. «Nous essayons de mettre en place un mécanisme et des outils pour que les fonds destinés à la RDC profitent directement aux peuples qui vivent des forêts. Ce que nous avons remarqué est que plusieurs organismes profitent des mécanismes en place et gardent les fonds qui doivent directement revenir aux pays. Pour que ce mécanisme aboutisse, on a besoin des lois pour l’accompagner. C’est pour cela que nous sommes venus voir le Président du Sénat pour qu’ils nous aident à mettre des lois en place quant à ce», a déclaré le directeur général de la coalition Rainforest, Federica Bietta.

La Pros.

ALLOCUTION DE L’HONORABLE PRESIDENT DU SENAT A L’OCCASION DE L’OUVERTURE DE LA JOURNEE D’INFORMATION SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES A L’ATTENTION DES PARLEMENTAIRES

KINSHASA, PALAIS DU PEUPLE, 08 NOVEMBRE 2019
Honorable Présidente de l’Assemblée Nationale,
Honorables Membres du Bureau du Sénat ;
Honorables Membres du Bureau de l’Assemblée Nationale;
Honorables Sénateurs,
Honorables Députés,
Monsieur le Ministre de l’Environnement et Développement Durable,
Madame la Vice-Ministre de l’Environnement et Développement Durable,
Monsieur le Secrétaire Général à l’Environnement et Développement Durable,
Monsieur le Directeur Général des Forêts,
Madame la Coordinatrice Nationale Rainforest pour l’Education, et la Communication sur les Changements Climatiques,
Monsieur le Directeur Exécutif de la Coalition Rainforest,
Distingués Invités en vos titres et qualités respectifs,
Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs,
C’est un réel plaisir de prendre parole au nom du Parlement de la République Démocratique du Congo, à l'occasion de cette journée d’information, sur les changements climatiques à l’attention des Parlementaires.
Avant tout permettez-moi de remercier Son Excellence Monsieur le Président de la République, qui a répondu à l’appel du Secrétaire Général des Nations Unies, en confirmant, la détermination du Gouvernement de la RDC, à accroitre le niveau de ses engagements dans le cadre de la Contribution Déterminée Nationale, à la lutte contre les changements climatiques. Ce qui témoigne, de son engagement pour le bien-être de notre planète.
Ma gratitude s'adresse également au Ministère de l’Environnement et Développement Durable, ainsi qu'à sa Coordination Nationale Rainforest pour l’Education et la Communication sur les Changements Climatique.
Honorables Sénateurs,
Honorables Députés,
Les forêts de la République Démocratique du Congo constituent le deuxième massif forestier du monde, et sont au centre des équilibres éco-systémiques planétaires, notamment dans la mitigation du réchauffement climatique.
Nos forêts ont une superficie forestière estimée à 155.000.000 hectares, représentant 60% des superficies forestières, de l'Afrique Centrale. Notre pays est donc appelé à porter naturellement le leadership de la lutte contre les changements climatiques, non seulement en Afrique, mais aussi dans le monde.
Notre forêt tropicale, est le 2ème poumon de la planète. Elle abrite une biodiversité, qui est un véritable patrimoine pour les générations actuelles et futures. Des financements internationaux existent pour le développement des projets, avec les communautés locales.
C’est pourquoi, conscient du rôle de leaders et de décideurs que vous êtes, le Ministère de l’Environnement et Développement Durable, en collaboration avec nos chambres, a pensé à organiser une journée parlementaire, afin de nous édifier sur cette menace, que nous devons transformer en opportunité de développement durable.
Cette journée, poursuit un objectif global, d'informer et de sensibiliser les parlementaires, sur les changements climatiques, afin qu'ils puissent jouer efficacement leur rôle de décideurs, lors de la présente législature. Et d’une manière spécifique, elle vise à :
1. à Informer et conscientiser les parlementaires sur les effets du changement climatique ;
2. à Susciter un engagement des parlementaires, sur l’adoption des lois qui favorisent l'éducation et la communication sur le changement climatique ainsi que l'adaptation et l'atténuation aux effets néfastes du changement climatiques.
3. à favoriser le développement des énergies renouvelables et à inciter le secteur privé à promouvoir un développement sobre en carbone.
Honorables Sénateurs,
Honorables Députés,
Cet atelier n’est pas une fin en soi, il prépare le terrain pour un travail parlementaire de qualité, qui tiendra compte des enjeux climatiques de l’heure.
Le succès de cette activité, va sans doute retenir l’attention de la communauté internationale, notamment lors de la prochaine Conférence des Parties, (COP 25), lors de laquelle, le monde entier va définir les règles de jeux de l’Accord de Paris.
Tout en vous souhaitant plein succès, je déclare ouvert, les travaux de la journée d’information sur les changements climatique, à l’attention des parlementaires.
Je vous remercie.