L’on va tout droit vers la fin de ce feuilleton. Les questions sur la répartition des postes aux bureaux de différentes commissions permanentes au sein de l’Opposition parlementaire et le feuilleton du Groupe parlementaire ‘’AFDC-A’’, constituent les sujets qui vont être traités par l’Assemblée plénière dans les prochains jours.

C’est ce qui ressort de la conférence des présidents tenue hier, mardi 5 novembre 2019, au Palais du peuple, siège du parlement de la RDC. Alors que la majorité parlementaire avait finalisé la désignation de ses animateurs de différentes commissions, les 12 postes réservés à l’Opposition par contre, et celui du Rapporteur adjoint restent toujours vacant à cause notamment, du désaccord qui anime la plupart d’opposants. D’où, Célestin Musao, Rapporteur du Bureau de la Chambre basse du parlement, devant la presse, a signifié que cette dernière aurait déjà levé les options quant à ce.

Conférence des présidents fixatrice…
La conférence des présidents qui s’est tenue hier a examiné trois points inscrits à l’ordre du jour. Le 1er point était basé principalement sur la Communication de Mme Jeanine Mabunda ; le deuxième point était relatif à l’évaluation du processus de mise en place des Bureaux des commissions permanentes ; et enfin le troisième était relatif au calendrier d’élection au poste du Rapporteur adjoint de la Chambre base du parlement. La conférence des présidents a permis de faire un état des lieux sur la mise en place des commissions parlementaires. En ce qui concerne la communication de la Présidente, le Rapporteur du Bureau de l'Assemblée nationale a laissé entendre qu’il y a eu quelques points importants : L’urgence au sujet du dépôt du projet du Budget pour l’exercice 2020, le dépôt de la reddition du compte, le dépôt du rapport général de la CENI sur le processus électoral, laquelle CENI est d’ailleurs appelée à déposer au moins 500 exemplaires de son rapport à distribuer aux Députés nationaux, avant son audition. La situation du Groupe parlementaire AFDC a été débattue au cours de la Conférence des présidents, apprend-on de la bouche de Célestin Musao. A l’en croire, ce cadre a levé les options de pouvoir confier cette question à la plénière, citant en même temps la commission PAJ qui devrait faire aussi une lumière à ce sujet. Pour rappel, deux groupes de gens se disputent sur les représentants légaux de ce groupe parlementaire.

En rapport à la question de l’évaluation du processus de mise en place des bureaux des commissions permanentes, la conférence a noté des avancées du côté de la majorité parlementaire, tout en notant un désaccord au sein de l’Opposition parlementaire qui ne s’accorde toujours pas au niveau de la répartition des postes. De ce fait, l'Assemblée plénière va trancher à ce sujet.

Un plaidoyer à la table de Mabunda
Dans un autre chapitre, la speaker de l’Assemblée nationale a reçu en audience le même mardi 5 novembre 2019, une délégation du Partenariat Mondial pour l’éducation (GPE), conduite par sa Directrice Alice Albright. Cette dernière était venue pour faire un plaidoyer sur la hausse du budget de la gratuité de l’enseignement. Chez Mabunda, la Directrice générale du Partenariat Mondial pour l’éducation voulait en fait, savoir un peu plus sur l’engagement du Parlement par rapport au secteur de l’éducation. Discuter du budget de l’éducation, apprécier l’engagement de la RDC lors de la reconstitution du fond du DPE. Elle promet de soutenir l’amélioration de la qualité et de l’accès à l’éducation.

Merdi Bosengele