Dernières publications

Les enfants des militaires et policiers des différents camps de la ville-province Kinshasa vont bénéficier de la formation professionnelle dans plusieurs filières.

Cela dans le but de permettre au pays de disposer d'une classe moyenne utile, avec un capital humain à la fois qualifié et compétent. Le lancement officiel de cette formation s’est déroulé mercredi 23 octobre 2019, à l’Institut national de préparation professionnelle (INPP). Ce projet qui consiste à assurer dans sa première phase la formation de 200 enfants des militaires et policiers, est une œuvre sociale qui cadre avec la vision du chef de l’Etat, Félix Tshisekedi et s’inscrit dans le programme du Gouvernement. C’est ce qu’a laissé entendre le Ministre de la Formation Professionnelle, Arts et Métiers, John Ntumba, martelant sur l’importance de la formation de la main d'œuvre locale.

Plusieurs membres du Gouvernement, l'Association des épouses de policiers et militaires (AEMP), la fondation La Colombe étaient présents pour le lancement de ce projet qui, après Kinshasa, pourra s'étendre dans d'autres provinces de la RDC.
Le but ici est de faire de la formation professionnelle un levier indispensable du développement dans le pays. Une des raisons pour lesquelles le Un de la FPAM ne ménage aucun effort pour offrir une meilleure formation technique et professionnelle à la jeunesse congolaise et, par ricochet, faire de la RDC un solide pôle d’attractivité et d’implémentation technologique.

L’INPP qui va assurer la formation de ces enfants, a promis de tout mettre à la disposition de ces derniers afin qu’ils profitent d’une formation de qualité mais aussi de mobiliser le meilleur pour les accompagner. L’Administrateur Directeur Général de cet établissement, Maurice Tshikuya a précisé que la jeunesse est l’avenir de ce pays. Mais elle ne peut réellement l’être que si elle est bien encadrée et que si elle a une valeur ajoutée. Ce qui ne peut venir que par la formation. Cette dernière est classique mais aussi professionnelle.

Ainsi, en assurant une bonne formation de qualité à cette jeunesse, on lui donne de l’espoir, des aptitudes pour participer à la reconstruction de la RDC, mais également les armes pour conquérir le monde.
Cette jeunesse, bien encadré, deviendra autonome et cela à l’abri de toutes les antivaleurs tant décriées aujourd’hui.
Raison pour laquelle, ‘’je n’ai pas résisté une seconde à la sollicitation de Mme la Coordinatrice de l’AEMP et j’ai décidé de consacrer toute mon énergie pour la réalisation de ce projet‘’, a déclaré Mme Amida Shatur Kamerhe, présidente de la Fondation La Colombe.

Respect des valeurs
Elle en a profité pour demander aux enfants inscrits de prendre au sérieux cette formation qui va leur permettre de devenir des maîtres de leur destin.
Et aux parents, ‘’vous qui avaient prêté serment sous le drapeau, afin d’assurer la sécurité des personnes et de leurs biens et de veiller à la défense de la patrie, je vous invite à apprendre à vos enfants le respect des valeurs telles que la discipline, la persévérance, l’abnégation, l’amour du travail bien fait‘’.

Elle invite, par ailleurs, toute personne de bonne volonté et toute organisation caritative, à apporter son appui à ce partenariat Fondation La Colombe-AEMP-INPP, en vue de reprendre cette initiative dans toutes les provinces de la RDC.
Récemment, lorsqu’il prenait ses fonctions en tant que Ministre de la formation professionnelle en RD. Congo, John Ntumba avait dit aux agents et Cadres du Ministère dont il a la charge, son engagement de faire de ce dernier un Ministère viable, fer de lance de l’essor de ce pays pour former les ouvriers et les techniciens qualifiés dont la RDC a besoin pour son développement durable. Il y a va donc pas à pas.

Boris Luviya