*Dans sa communication devant les membres du Conseil des Ministres qu’il a présidé, le vendredi 11 octobre dernier, le Président de la République s’est essentiellement focalisé sur son périple euro-américain, plus précisément en Belgique, au siège de l’Union européenne (UE), sa participation à la 74ème Assemblée Générale des Nations Unies et ses tournées à Atlanta et à Washington aux Etats-Unis d’Amérique. Il a terminé sa communication par sa tournée à l’Est de la République Démocratique du Congo, précisément dans les provinces du Nord et Sud-Kivu. Mais, avant d’entrer dans le vif de sa communication, le Président de la République a informé les membres du gouvernement du crash de l’avion du type Antonov transportant du matériel logistique de la Présidence, dans lequel se trouvaient sept (07) compatriotes au service de la Nation. Le Chef de l’Etat a indiqué que les recherches qui se poursuivent dans la partie Nord de la province du Maniema avec l’aide de la MONUSCO laissent entrevoir la localisation de l’avion dans peu de temps.
Il a invité les membres du Conseil à avoir une pensée pieuse à l’endroit de ces compatriotes.
S’agissant de sa visite en Europe et aux Etats-Unis d’Amérique (USA), le Président de la République a fait part aux membres du gouvernement de ses rencontres fructueuses assorties de la signature des memoranda avec les officiels belges.
Il a également échangé avec le Président du Conseil de l’Union Européenne sur les perspectives de renforcement de la coopération entre l’Union Européenne et la République Démocratique du Congo. Avant de s’envoler pour New York, le Président de la République a rencontré les milieux d’affaires belges sur les possibilités d’investissement qu’offre notre pays, dans le cadre du nouveau climat des affaires qu’il a impulsé.
Il a, par ailleurs, profité de son voyage pour échanger avec ses compatriotes congolais venus nombreux et ce, de tous les coins de l’Europe, sur sa vision d’un Congo qui a besoin des intelligences de tous ses fils et filles. En marge de l’Assemblée générale des Nations Unies, le Président de la République a participé à trois grandes rencontres sur des questions qui intéressent notre pays, notamment :
– La sécurité à l’Est de la République Démocratique du Congo, et
– les questions environnementales.
A Atlanta, en route pour Washington, le Président de la République a visité le Centre de recherche sur les maladies tropicales et ce, sur invitation des responsables de cette institution qui sont prêts à venir partager leur expérience avec les Congolais en République Démocratique du Congo.
A Washington, outre le ministre d’Etat en charge des Ressources hydrauliques et électricité, le ministre des Finances et celui de l’Environnement, le Président de la République s’est fait accompagner des gouverneurs des provinces de l’Ituri, du Nord-Kivu, du Sud-Kivu, du Kasaï Central et du Kasaï.
Le Président de la République a échangé avec le président de la Banque mondiale sur la possibilité de la relance des programmes avec cette institution financière et sur son appui sur les différents projets intéressant la République Démocratique du Congo.

Banque Mondiale : 1.500.000.000 USD d’appui budgétaire à la RDC
En attendant la relance de ces programmes, le Président de la République a accueilli avec satisfaction la décision de la Banque mondiale d’octroyer un appui budgétaire d’Un Milliard Cinq Cent Millions de Dollars américains (1.500.000.000 $) répartis sur trois ans.
Tout en remerciant le président de la Banque mondiale, le Président de la République a exhorté les membres du gouvernement à mobiliser des ressources internes pour répondre aux attentes de la population. Pour ce qui est de son déplacement à l’Est du pays, le Président de la République a procédé à l’inauguration de la station de Recherche de l’Institut International de l’Agriculture Tropicale de Kalambo, le mardi 08 octobre 2019.
Il faut souligner que ce Centre est le 2ème en Afrique après celui d’Ibadan au Nigeria. Avant de rejoindre Beni, le Président de la République a présidé une réunion du Conseil de sécurité élargie aux cinq gouverneurs de province : Ituri, Nord-Kivu, Sud-Kivu, Maniema et Tanganyika. Cette réunion a offert au Président de la République l’occasion de faire l’état des lieux sécuritaires dans ces entités territoriales. Il a beaucoup apprécié les propositions et solutions émises par les gouverneurs des provinces en vue d’éradiquer l’insécurité dans cette partie du territoire national.

A l’étape de Beni, en présence du vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, sécurité et Affaires coutumières, du ministre de la Défense nationale, du gouverneur du Nord-Kivu, du chef d’Etat-major général des FARDC, du sous-chef d’Etat-major général chargé des Renseignements et du commandant Zone avec son équipe, le Président de la République a suivi avec intérêt les dispositifs sécuritaires renforcés mis en place pour lancer un assaut final contre tous les groupes armés nationaux et étrangers en vue du rétablissement de la paix totale dans le Grand-Nord.
Le Président de la République a pris bonne note de l’exécution des mesures qu’il a prises lors de sa dernière tournée à Beni concernant le relèvement de tous les commandements de cette zone, ainsi que du renforcement des troupes, lesquelles sont passées de 11.000 à 21.000 soldats bien équipés et moralement aguerris.

Le Président de la République prendra sa décision du déclenchement de l’offensive militaire dans les jours qui viennent. Avant d’aller compatir avec la population de Beni dans un meeting populaire, le Président de la République a reçu le Bureau du Centre de riposte d’Ebola. Les résultats constatés dans la lutte contre cette épidémie sont très réconfortants.
En effet, en ce qui concerne le Nord-Kivu, le Bureau technique a souligné qu’aucun cas d’Ebola n’a été détecté. Cette épidémie reste contenue dans les territoires de Mambassa et Komanda dans la province de l’Ituri. Des dispositions utiles ont été prises pour stopper la propagation de cette épidémie et son éradication dans les deux territoires précités.
Tout en félicitant l’équipe du docteur Muyembe pour le travail abattu, le Président de la République a invité tout le monde à la vigilance, au renforcement de point de contrôle et au signalement de tout cas suspect, pour que le vaccin du Docteur Muyembe lui soit administré immédiatement.

Après cette communication, le Premier ministre a présenté, au nom du gouvernement, ses félicitations au Président de la République, pour les résultats de la mission effectuée en Belgique et aux Etats-Unis, avec l’espoir que ces contacts vont certainement se traduire par des retombées des ressources extérieures pour conforter le budget.
Pour le Premier ministre, les échanges positifs qu’il a eus avec la Délégation de la Banque mondiale et le Fonds monétaire international, étaient les résultats des contacts positifs que le Président de la République a eus aux Etats-Unis.
Bien d’autres matières évoquées, lors de ce même Conseil des Ministres, sont reprises dans le Compte rendu, ci-dessous.

LPM

Compte rendu du Conseil des Ministres du 11 octobre 2019

I. Communication de Son Excellence Monsieur le Président de la République ;
II. Points d’informations ;
III. Approbation d’un relevé des décisions du Conseil des ministres ;
IV. Examen et adoption des dossiers ;
V. Examen et adoption des textes.
I. De la Communication de Son Excellence Monsieur le Président de la République
La communication du Président de la République s’est essentiellement focalisée sur son périple euro-américain, plus précisément en Belgique, au siège de l’Union européenne (UE), sa participation à la 74ème Assemblée Générale des Nations Unies et ses tournées à Atlanta et à Washington aux Etats-Unis d’Amérique. Le Président a terminé sa communication par sa tournée à l’Est de la République Démocratique du Congo, précisément dans les provinces du Nord et Sud-Kivu.
Avant d’entrer dans le vif de sa communication, le Président de la République a informé les membres du gouvernement du crash de l’avion du type Antonov transportant du matériel logistique de la Présidence, dans lequel se trouvaient sept (07) compatriotes au service de la Nation. Le Chef de l’Etat a indiqué que les recherches qui se poursuivent dans la partie Nord de la province du Maniema avec l’aide de la MONUSCO laissent entrevoir la localisation de l’avion dans peu de temps.
Il a invité les membres du Conseil à avoir une pensée pieuse à l’endroit de ces compatriotes. S’agissant de sa visite en Europe et aux Etats-Unis d’Amérique (USA), le Président de la République a fait part aux membres du gouvernement de ses rencontres fructueuses assorties de la signature des memoranda avec les officiels belges.
Il a également échangé avec le Président du Conseil de l’Union Européenne sur les perspectives de renforcement de la coopération entre l’Union Européenne et la République Démocratique du Congo. Avant de s’envoler pour New York, le Président de la République a rencontré les milieux d’affaires belges sur les possibilités d’investissement qu’offre notre pays, dans le cadre du nouveau climat des affaires qu’il a impulsé.
Le Président de la République a profité de son voyage pour échanger avec ses compatriotes congolais venus nombreux et ce, de tous les coins de l’Europe, sur sa vision d’un Congo qui a besoin des intelligences de tous ses fils et filles.
En marge de l’Assemblée générale des Nations Unies, le Président de la République a participé à trois grandes rencontres sur des questions qui intéressent notre pays, notamment :
– La sécurité à l’Est de la République Démocratique du Congo, et
– les questions environnementales.
A Atlanta, en route pour Washington, le Président de la République a visité le Centre de recherche sur les maladies tropicales et ce, sur invitation des responsables de cette institution qui sont prêts à venir partager leur expérience avec les Congolais en République Démocratique du Congo.
A Washington, outre le ministre d’Etat en charge des Ressources hydrauliques et électricité, le ministre des Finances et celui de l’Environnement, le Président de la République s’est fait accompagner des gouverneurs des provinces de l’Ituri, du Nord-Kivu, du Sud-Kivu, du Kasaï Central et du Kasaï.
Le Président de la République a échangé avec le président de la Banque mondiale sur la possibilité de la relance des programmes avec cette institution financière et sur son appui sur les différents projets intéressant la République Démocratique du Congo. En attendant la relance de ces programmes, le Président de la République a accueilli avec satisfaction la décision de la Banque mondiale d’octroyer un appui budgétaire d’Un Milliard Cinq Cent Millions de Dollars américains (1.500.000.000 $) répartis sur trois ans.
Tout en remerciant le président de la Banque mondiale, le Président de la République a exhorté les membres du gouvernement à mobiliser des ressources internes pour répondre aux attentes de la population. Pour ce qui est de son déplacement à l’Est du pays, le Président de la République a procédé à l’inauguration de la station de Recherche de l’Institut International de l’Agriculture Tropicale de Kalambo le mardi 08 octobre 2019.
Il faut souligner que ce Centre est le 2ème en Afrique après celui d’Ibadan au Nigeria. Avant de rejoindre Beni, le Président de la République a présidé une réunion du Conseil de sécurité élargie aux cinq gouverneurs de province : Ituri, Nord-Kivu, Sud-Kivu, Maniema et Tanganyika. Cette réunion a offert au Président de la République l’occasion de faire l’état des lieux sécuritaires dans ces entités territoriales. Il a beaucoup apprécié les propositions et solutions émises par les gouverneurs des provinces en vue d’éradiquer l’insécurité dans cette partie du territoire national.

A l’étape de Beni, en présence du vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, sécurité et Affaires coutumières, du ministre de la Défense nationale, du gouverneur du Nord-Kivu, du chef d’Etat-major général des FARDC, du sous-chef d’Etat-major général chargé des Renseignements et du commandant Zone avec son équipe, le Président de la République a suivi avec intérêt les dispositifs sécuritaires renforcés mis en place pour lancer un assaut final contre tous les groupes armés nationaux et étrangers en vue du rétablissement de la paix totale dans le Grand-Nord.
Le Président de la République a pris bonne note de l’exécution des mesures qu’il a prises lors de sa dernière tournée à Beni concernant le relèvement de tous les commandements de cette zone, ainsi que du renforcement des troupes, lesquelles sont passées de 11.000 à 21.000 soldats bien équipés et moralement aguerris.
Le Président de la République prendra sa décision du déclenchement de l’offensive militaire dans les jours qui viennent. Avant d’aller compatir avec la population de Beni dans un meeting populaire, le Président de la République a reçu le Bureau du Centre de riposte d’Ebola. Les résultats constatés dans la lutte contre cette épidémie sont très réconfortants.
En effet, en ce qui concerne le Nord-Kivu, le Bureau technique a souligné qu’aucun cas d’Ebola n’a été détecté. Cette épidémie reste contenue dans les territoires de Mambassa et Komanda dans la province de l’Ituri. Des dispositions utiles ont été prises pour stopper la propagation de cette épidémie et son éradication dans les deux territoires précités.
Tout en félicitant l’équipe du docteur Muyembe pour le travail abattu, le Président de la République a invité tout le monde à la vigilance, au renforcement de point de contrôle et au signalement de tout cas suspect, pour que le vaccin du Docteur Muyembe lui soit administré immédiatement.
Après cette communication, le Premier ministre a présenté, au nom du gouvernement, ses félicitations au Président de la République, pour les résultats de la mission effectuée en Belgique et aux Etats-Unis, avec l’espoir que ces contacts vont certainement se traduire par des retombées des ressources extérieures pour conforter le budget.
Pour le Premier ministre, les échanges positifs qu’il a eus avec la Délégation de la Banque mondiale et le Fond monétaire international, étaient les résultats des contacts positifs que le Président de la République a eus aux Etats-Unis.
II. Des points d’informations
II.1. Vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, sécurité et Affaires coutumières
III.1.1. : De l’Etat et l’Administration du territoire
Il en ressort une situation générale caractérisée par un calme relatif sur l’ensemble du territoire.
Cependant, le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, sécurité et Affaires coutumières s’est appesanti sur les points saillants ci-après :
1. A Lubumbashi
Des éléments identifiés comme de Bakata Katanga du sieur Gédéon Kyungu ont marché sur Lubumbashi en s’en prenant notamment aux éléments de la Police. On dénombre quelques morts.
2. A Kinshasa
* Une marche des jeunes de l’UDPS mécontents du crash d’avion Antonov a dégénéré. Ceux-ci se sont attaqués au siège du PPRD en causant des dégâts matériels importants.
* Le cri de cœur d’une frange de la population de Kinshasa dû à l’avancement des têtes d’érosions à l’issue des dernières pluies.
Sur le plan sécuritaire, le Conseil a suivi les explications du vice-Premier ministre sur la problématique de prise en charge des miliciens qui se rendent et des démobilisés dans le Haut-Katanga ainsi que l’activisme des Maï-Maï Malaika dans la province du Maniema.
II.2. Ministère de la Défense Nationale et Anciens Combattants.
II.2.1. : Situation sécuritaire
La situation générale demeure relativement calme sur l’ensemble du territoire national nonobstant quelques cas d’insécurité signalés à l’Est du pays. Toutefois, l’engagement des FARDC de traquer l’ennemi se poursuit inlassablement. S’agissant du crash de l’Avion Antonov, selon les dernières nouvelles obtenues de la MONUSCO, l’épave se trouverait à Kasese dans le territoire de Punia, province du Maniema. Le Gouvernement remercie la MONUSCO pour sa collaboration.
II.3. Ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique.
II.3.1. : Rapport de la commission interministérielle spéciale sur les conséquences de la mise en œuvre de la gratuité de l’enseignement de base.
Après l’exposé du ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique sur l’impact de la mise en œuvre de la gratuité de l’enseignement de base, le Conseil a noté avec satisfaction l’exécution du premier pallier à travers la paie des salaires des enseignants. Toutes les questions qui surgissent seront prises en compte en vue d’une solution idoine, notamment le fonctionnement des écoles et le surpeuplement. Le Conseil des ministres tient à informer l’opinion que cette mesure de gratuité est irréversible et tous les moyens seront mis en marche pour sa pérennisation.
II.4. Ministre des Mines
II.4.1. : Rapport de la Commission interministérielle ad hoc sur les mesures urgentes à prendre pour la sauvegarde du marché du cobalt. Prenant la parole, le ministre des Mines a fait rapport au Conseil des conclusions de la Commission interministérielle ad hoc mise en place pour finaliser le dossier des mesures d’urgence à prendre pour la sauvegarde du marché de colbalt. Il vous souviendra qu’au cours de la réunion du 04 octobre, le ministre des Mines a proposé une série des mesures destinées à sauvegarder le marché des matières premières. Une commission interministérielle a été instituée à cet effet en vue d’enrichir le projet présenté par le ministre des Mines. Après examen du rapport de la Commission interministérielle ad hoc, le Conseil des ministres a invité le ministre des Mines à prendre des mesures d’application.
III. Approbation d’un relevé des décisions du Conseil des ministres
Les décisions du Conseil des ministres du 04 octobre ont été approuvées.
IV. EXAMEN ET ADOPTION DES DOSSIERS (02 dossiers)
IV.1. Ministre d’Etat, ministre des Hydrocarbures
1. Note d’information sur l’évolution du projet d’exploitation du gaz méthane du Lac Kivu en vue de la production de l’électricité dans le bloc Goma.
La note d’information sur l’évolution du projet d’exploitation du gaz méthane du Lac Kivu n’a pas été examinée à la suite de son retrait par son initiateur pour approfondissement.
IV.2. Ministre de la Fonction publique
1. Rapport de la Commission interministérielle ad hoc sur le paiement du solde de 25 USD en faveur des agents et fonctionnaires de l’Etat en octobre 2019 conformément au protocole d’Accord signé entre l’INAP et le Gouvernement en 2018. Après avoir entendu le rapport de la Commission interministérielle ad hoc, sur le protocole d’Accord signé entre l’INAP et le Gouvernement en 2018, le Conseil a proposé la poursuite des discussions entre parties prenantes.
V. Examen et adoption des textes (02 textes).
V.1. : Vice-Premier ministre, ministre du Budget (01 texte).
1. Projet de loi de finances exercice 2020.
Le Conseil a examiné la note méthodologique du Ministère du Budget sur la projection des recettes et des dépenses de l’exercice 2020. A ce sujet, le Conseil a levé l’hypothèse d’un budget de 10 milliards de dollars américains qui a l’ambition de réaliser les objectifs de la vision du Chef de l’Etat et du programme du Gouvernement. Parallèlement à cette option, le Conseil a arrêté des mesures d’accompagnements efficients pour la mobilisation maximale des recettes.
V.2. : Ministre des Finances (01 texte).
Le Conseil a examiné le projet de loi portant reddition des comptes du pouvoir central pour l’exercice 2018 conformément aux dispositions constitutionnelles et légales faisant obligation au Gouvernement de rendre compte de sa gestion du dernier exercice clos. Après examen, le Conseil l’a adopté.
Commencée à 14h58’, la réunion s’est terminée vers 18h44’
Je vous remercie».
David Jolino Diwanpovesa Makelele
Ministre d’Etat, Ministre de la Communication et Médias
Porte-parole du Gouvernement