Il a finalement été conclu, dans la matinée d’hier, mercredi 2 octobre 2019 à Lusaka, Capitale de la Zambie. Il, c’est le protocole d’accord sur le maïs.

Représenté par ses officiels, les deux gouvernements, Zambien et Congolais, veulent, à travers cet accord, faciliter et promouvoir la croissance économique de deux peuples par des échanges commerciaux, le commerce étant le levier de l’économie nationale d’une Nation. Et, particulièrement pour la RD. Congo, il s’agit de résoudre la crise de pénurie et d’instabilité de prix de farine de maïs dans la province du Haut-Katanga.
A l’issue de la signature de cet accord, le Ministre Zambien de l’Agriculture, M. Michaël Zondani, a déclaré que près de cinq millions de tonnes métrique seront exportés en RD. Congo, avant de rassurer une collaboration effective entre les deux Etats.
De part et d’autre, la satisfaction était au rendez-vous et une implication réelle est attendue.

Efforts conjoints
Il y a lieu de préciser que la signature du protocole d’accord entre les deux Etats fait suite à plusieurs réunions techniques bilatérales entre les Ministres de Commerce de ces deux pays, et ce depuis le 03 mai dernier à Kasumbalesa.
Aussi, cet accord créera-t-il des opportunités pour la Zambie d’étendre son marché en maïs en graine et farine de maïs et permettra d’instituer un cadre propice aux échanges d’idées pour les deux gouvernements, tant pour le secteur privé de la Zambie que pour la RD. Congo.
Applicable à partir de la saison culturale de 2020 à 2021, il est envisagé l’exportation de près de 600.000 tonnes métriques en RD. Congo.

A cet évènement, côté Zambien, il y avait les Ministres chargé de l’Agriculture, des Affaires étrangères, du commerce et de l’industrie, du Gouverneur de la province de Liapula, représentant les fermiers et meuliers de la région ainsi que des opérateurs économiques. M. Jean-Lucien Bussa et Madame Acacia Bandubola, respectivement Ministre du Commerce Extérieur et Ministre d’Etat en charge de l’Economie Nationale, accompagné du Gouverneur du Haut-Katanga, M. Jacques Kyabula, et de quelques membres de son gouvernement, représentaient la partie Congolaise.

La Pros.