Dernières publications

Le nouveau patron de la justice congolaise s’appelle Célestin Tunda ya Kasende. Il a officiellement pris ses fonctions le lundi 9 septembre dernier au cours d’une cérémonie de remise-reprise avec Azarias Ruberwa, ministre sortant assumant l’intérim.

Après lecture du procès-verbal et échange des documents, ce dernier a remis une clé indiquée, à titre symbolique, à son successeur. Vice-Premier Ministre, Ministre de la Justice, l’ancien Président du Conseil d'administration à la société pétrolière SEP Congo s’en va-t-en guerre contre les corrupteurs et les corrompus tout au long de son mandat. Comparant la justice actuelle de la RD. Congo au commerce, Tunda ya Kasende promet la fin de la complaisance, mais aussi de veiller au respect du principe de l'indépendance de la magistrature.

Cette cérémonie de remise-reprise avait connu la participation du Vice-ministre de la Justice, Bernard Takahishe Ngumbi ; de la Sénatrice Francine Muyumba ; du Secrétaire général du Gouvernement ; du Secrétaire général à la justice et de bien d'autres personnalités.

Quelques jours avant, devant ses frères et sœurs de l’espace Grand Kasaï réunis à Gombe, Célestin Tunda ya Kasende s’était exprimé pour la première fois publiquement, depuis qu’il venait d’être investi, le 6 septembre 2019. Il avait réaffirmé sa foi à redorer l’image de la justice congolaise dont il veut débarrasser de toutes les tares et antivaleurs.
Il a promis, par ailleurs, de visiter dans les prochains jours les maisons carcérales du pays non seulement dans le but de s'enquérir des conditions carcérales des détenus, mais aussi pour envisager la construction des pavillons devant accueillir des riches, des corrupteurs et des détourneurs de deniers publics.

Pour lui, il faudrait à tout prix combattre la «justice-commerce», qui est au service des riches et amorcer une série de réformes visant à assurer l'accès à une justice de qualité à tous.
Aussi, va-t-il pour rassurer à ce que sur toute l’étendue du territoire national, tous les congolais, quelles que soient leurs tendances et sensibilités politiques, puissent avoir accès à une justice équitable et équilibrée, fondée sur le respect de la Constitution et des lois de la RD. Congo.

Il est déterminé à faire les choses dans l'intérêt du peuple congolais qui a trop souffert et pleuré. ‘’La justice de notre pays était devenue un commerce. C'est ce que nous allons combattre tout au long de notre mandat‘’, a laissé entendre l’homme de Droit. L’un des ses vœux les plus ardents est de voir les magistrats devenir réellement les véritables protecteurs des intérêts du peuple congolais. L'heure de la justice des riches est donc terminée.
‘’Les corrompus, ils me connaissent. Les corrupteurs aussi, pour la plupart, nous les connaissons dans cette ville. Nous savons comment ils agissent que ce soit au niveau de la douane ou au niveau des frontières. Nous savons comment ils opèrent. Nous allons tout faire pour les décourager‘’, affirme-t-il.

Au cours de la cérémonie, Célestin Tunda ya Kasende a tenu à rendre hommage aux deux brillants juristes et hommes d'expérience qui l'ont précédé dans ce ministère. Il s’agit d’Alexis Thambwe Mwamba, actuel Président du Sénat ainsi qu’Azarias Ruberwa. Selon lui, ces hommes incarnent une personnalité pleine de sagesse.

Tunda ya Kasende a assumé de hautes fonctions en RDC. Eminent juriste, avocat depuis plus de trente ans, il a été de tous les grands rendez-vous politiques de ces trente dernières années. Il a été Député sous Mzee Kabila avant d'être élu à Lubao dans la province de la Lomami. Il a été aussi Vice-ministre des Affaires Etrangères dans le Gouvernement Matata. Cadre de première heure du PPRD, Célestin Tunda a assumé notamment, la fonction de Secrétaire général adjoint du parti cher au Raïs Kabila.

La Pros.