Dernières publications

*Après avoir pris possession de ses fonctions de Ministre du Commerce Extérieur, dans la matinée du lundi 9 septembre 2019, Jean-Lucien Bussa Tongba, puisqu’il s’agit de lui, a étalé sa vision de rendre le Commerce Extérieur le levier de base de l’économie nationale à partir de l’exportation.

C’était en présence de dirigeants de l’Office Congolais de Contrôle (OCC), de la Foire Internationale de Kinshasa (Fikin), du Secrétariat du Guichet Unique (Seguce), du Cadre Intégré Renforcé (CIR) et du PFCGL, lors d’une réunion stratégique tenue le 10 septembre 2019 au siège du Ministère. Pour y parvenir, le Patron d’import-export congolais a signifié aux différents services qu’il intègre son mandat sous le signe du changement qualitatif et émet le vœu de rendre les produits congolais dans la classification des meilleurs de l’Afrique Centrale pour une bonne stratégie d’exportation, tout en les invitant tous à augmenter leurs productions. Car, déclare-t-il, le Gouvernement Ilunga Ilunkamba œuvre dans la vision de l’Alternance pour des actions alternatives crédibles. En avance par rapport même au temps, Jean-Lucien Bussa prend, déjà, une série de mesure.

Mesures d’urgence
Dans un communiqué officiel de son Ministère, Jean-Lucien Bussa Tongba fustige les Arrêtes Ministériels engagés durant la période d’intérim ministériel au Commerce Extérieur, en violation de l’injonction formelle donnée par le Premier Ministre Brunon Tshibala Nzenzhe, interdisant la prise des actes de disposition en attente de la publication du Gouvernement de la coalition. Ce faisant, il déclare ces arrêtés nuls et de nul effet.Bussa reunion 1

Par ailleurs, il invite les opérateurs économiques concernés par ces dispositions de se rendre immédiatement auprès du Cabinet du Ministre pour examen des dossiers et en conformité avec le règlement en vigueur, avant de convier le Secrétaire Général au Commerce Extérieur, la Direction Générale des Douanes et Assises, l’Office Congolais de Contrôle, la Direction Générale de Migration et la Direction du Programme Nationale de l’Hygiène aux Frontières de se conformer aux présentes dispositions et d’en assurer la prompte exécution.
Plus des funérailles à la Fikin

Plus question des funérailles à la Foire Internationale de Kinshasa. Ainsi en a décidé le Ministre du Commerce Extérieur, Jean-Lucien Bussa qui, plus est, l’a signifié aux dirigeants de cet établissement public.

La Pros.

 

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO
MINISTERE DU COMMERCE EXTERIEUR
Le Ministre
COMMUNIQUE OFFICIEL N°001/CAB/MIN.COM.EXT/2019
Considérant que par la lettre du Premier Ministre référencée CAB/PM/CJDHC/PPM/2019/0275 du 05 mars 2019, certains Ministres ont été désignés pour assumer l’intérim dans d’autres Ministères ;
Considérant que par la lettre du Premier Ministre référencée CAB/PM/CJDHC/PPM/2019/0389 du 22 mars 2019, injonction formelle a été donnée aux intérimaires de surseoir, entre autres, à la prise de tous les actes de disposition et ce, en attendant la publication du nouveau Gouvernement ;
Soucieux de maintenir l’élan de l’amélioration du climat des affaires à travers une régulation efficiente des importations et des exportations, au mieux des intérêts de la République ;
Le Ministre du Commerce Extérieur rend public, en toute urgence, ce qui suit :
1. Tous les Arrêtés pris durant la période d’intérim ministériel au Commerce Extérieur, en violation de l’injonction formelle susvisée, sont nuls et de nul effet ;
2. Tout opérateur économique concerné par les présentes dispositions est prié, à dater de ce jour, de prendre contact avec les services du Cabinet du Ministre du Commerce Extérieur pour examen des dossiers et ce, conformément à la règlementation en vigueur ;
3. Le Secrétaire Général au Commerce Extérieur, la Direction Générale des Douanes et Accises (DGDA), l’Office Congolais de Contrôle (OCC), la Direction Générale de Migration (DGM) et la Direction du Programme National de l’Hygiène aux Frontières (PNHF) sont priés, chacun en ce qui le concerne, de se conformer aux présentes dispositions et d’en assurer prompte exécution.
Fait à Kinshasa, le 10 septembre 2019
Jean-Lucien BUSSA TONGBA