Dernières publications

Ils n’ont pas voulu prendre part à la séance plénière qui avait eu lieu vendredi 6 septembre dernier, au cours de laquelle, il était prévu que le Premier ministre congolais, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, puisse répondre aux préoccupations lui soumises par la représentation nationale mardi 3 septembre 2019, concernant les contours et détours de son discours-programme.

Les Députés nationaux que composent les groupes parlementaires, c’est d’eux qu’il s’agit, ont brillé par leur absence lors de l’investiture de la présente équipe gouvernementale, une première sous l’ère Félix Tshisekedi, Chef de l’Etat et Président de la République. Tout en fustigeant ce qu’ils qualifient de violation ‘’délibérée du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale par son Bureau’’, les Opposants ont réaffirmé leur volonté de construire ‘’la destinée commune par un travail d’excellence et de conscience citoyenne’’.

L’Opposition se dit être partie prenante à l’instauration d’une gouvernance parlementaire efficace et démocratique pour le progrès de la RDC notamment, en participant à toutes les instances de prise de décision et de travailler au sein de l’Assemblée nationale. Dans leur déclaration faite vendredi 6 septembre 2019, lue par Denis Kashoba, les trois groupes parlementaires de l’Opposition, à savoir : AMK et Alliés, MLC-ADN et MS-G7, restent confiants en ce que ‘’le Bureau de l’Assemblée nationale et la majorité parlementaire comprendront que la réussite et la crédibilité de leur pouvoir dépendront du respect des textes légaux et de la prise en compte des droits de tous les congolais au lieu de s’enfermer dans la logique de la patrimonialisation des institutions de la République et de l’anéantissement de ceux qui ne partagent pas leur vision de la gestion du pays’’, dixit le Député national Denis Kashoba, parlant au nom de l’opposition parlementaire.

Dans leur démarche, l’Opposition a laissé entendre qu’elle va adopter, chaque fois, l’attitude qui convient aux défis et enjeux du moment. Et, cela s’inscrit dans le cadre de leur engagement politique ‘’cardinal’’. Toutefois, il convient de noter que les groupes parlementaires de l’Opposition n’ont pas pris part à la séance plénière consacrée à l’investiture du gouvernement de coalition FCC-CACH. Car, au cours de la séance plénière de mardi 03 septembre 2019, consacrée à l’examen du programme du gouvernement et à son investiture, l’Opposition avait protesté, par motion de procédure, contre le temps de parole qu’elle avait qualifié de dérisoire, imparti par le Bureau de l’Assemblée nationale à chaque groupe parlementaire. L’opposition avait-elle fait remarquer que le discours-programme lu par Sylvestre Ilunga Ilunkamba ne correspondait pas au document du programme gouvernemental distribué aux Députés 48 heures avant la séance.

Malgré le boycottage de l’opposition, l’Assemblée nationale a investi le nouveau gouvernement Ilunga Ilunkamba après les résultats du vote que voici : sur 379 Députés nationaux présents, 375 ont voté pour l’approbation dudit programme, 0 contre et 4 autres se sont abstenus. C’est sur ces entrefaites que la Présidente de la chambre basse du parlement avait clôturé la session extraordinaire de l’Assemblée nationale.

Merdi Bosengele