Dernières publications

L’Opposition parlementaire a cogité, jeudi 5 septembre, sur sa participation à la plénière de ce vendredi 6 septembre qui devra se prononcer sur l’investiture du Gouvernement Ilunga dont le programme présenté le mardi 3 septembre n’avait d’ailleurs pas obtenu son assentiment.

Cela, dans la mesure où il ne reprend pas des chiffres, des chronogrammes et/ou des indicateurs précis. Déjà, tous les députés de l’Opposition, sinon la quasi-totalité d’entre eux, sont contre ce programme ainsi que l’installation de cet exécutif. Toutefois, leurs avis sont partagés sur le fait de prendre part ou ne pas participer à la plénière de ce jour.

Chérubin Okende, député national élu au sein du regroupement Alliance des mouvements du Kongo (AMK) a déclaré qu’ils ne vont pas se présenter à ladite séance plénière. D’après ses dires, il s’agit d’une manière d’exprimer le boycott des élus de l’Opposition au programme et à l’investiture de l’équipe gouvernementale que devra diriger Sylvestre Ilunga, le premier ministre nommé le 20 mai 2019 par Félix Tshisekedi. Aussi, a-t-il poursuivi qu’ils refusent d’être de faire-valoir, sachant que cette team Ilunga Ilunkamba sera certainement investie au regard de la majorité parlementaire de la coalition CACH-FCC dont les élus sont principalement d’accord avec la vision qui a été émise par le successeur de Bruno Tshibala.

Cependant, un autre élu interrogé à cet effet, a souligné que c’est simplement une partie des députés qui se sont réunis ce jeudi, avant de préciser qu’une option finale sera levée avant le go de la séance plénière par Jeanine Mabunda, présidente de l’Assemblée nationale. D’où, une incertitude plane, hormis le fait qu’ils soient contre ce prospectus présenté par le Premier ministre Sylvestre Ilunga. En effet, la plupart des députés de l’Opposition, dûment de la coalition Lamuka, qui sont intervenus le mardi dernier se sont principalement insurgés contre le fait que l’almanach des actions projetées par Sylvestre Ilunga, lors de son aura à l’Assemblée nationale, ne soit nullement circonscrit dans un cadre précis reprenant des indicateurs clés ainsi que des chiffres. Par ailleurs, plusieurs sources proches de la Primature renseignent que des chiffres clés concernant les différentes actions seront présentées lors de la session budgétaire prévue le 15 septembre prochain.

Il sied de noter que les élus de l’Opposition n’ont repris les activités parlementaires que le 19 août dernier, lors de l’ouverture de la session extraordinaire. Ils avaient tout stoppé, depuis le mois de juin, suite à l’invalidation d’une trentaine de leurs camarades par la Cour constitutionnelle. Cette dernière a eu à réhabiliter quelques-uns d’entre eux lors de ses arrêts en rectification des erreurs matérielles, rendus le 3 et le 4 juillet dernier.

Corneille Lubaki