L’atelier de validation du plan national du numérique-Horizon 2025 a été lancé ce mardi 3 septembre 2019. Le chef de l’Etat Félix Tshisekedi a donné le go de ces travaux qui se déroulent pendant trois jours.

‘’J’ai tenu à engager la Nation toute entière dans la transition numérique. J’ouvre ici la voie de notre souveraineté numérique. Ma volonté est de voir la culture du numérique gagner toutes les couches de notre population et de nos administrations‘’, a-t-il soulevé. Il a également annoncé le lancement de la campagne d'identification biométrique de tous les congolais d'ici 2020. Ce qui permettra de doter le pays d'un registre numérique de la population.

Ces assisses s’étendent donc du 3 au 5 septembre 2019 et réunie des experts congolais du secteur numérique venus de toutes les provinces en vue de réfléchir autour du plan national du numérique horizon 2025.
Dominique Migisha, le Conseiller spécial du Chef de l’Etat en matière du Numérique a laissé entendre qu’un sommet panafricain sur le numérique sera organisé en 2020, dénommé AFRICAN DIGITAL STORY. Et cela s’inscrit dans le cadre d’une ambition nouvelle de la RDC dans le domaine du numérique pour la remettre au cœur de l’Afrique mais également à l’échelle mondiale par rapport à ce secteur. ‘’Aujourd’hui nous considérons que nous avons une bonne base pour porter la tech congolaise‘’, a-t-il dit.

C’est ainsi qu’est née l’idée de l’African Digital Story, sous la direction de la Présidence de la République, qui aura lieu au mois d’avril 2020. Il s’agit d’un concept avec d’autres pays impliqués notamment, le Bénin et le Gabon. Pour le Conseiller spécial, il est question ici de véritables visions à longs termes. ‘’La RDC a été trop longtemps absente du secteur du numérique à l’international et même à l’échelle africaine‘’, a-t-il affirmé, estimant qu’il est temps de se réveiller.
Lors du lancement de cet atelier, le Président de la République a aussi annoncé la création des cadres institutionnels de prise en charge du développement numérique au niveau provincial qui, selon lui, fera le prolongement de notre action dans le Congo profond. Il invite pour cela les gouverneurs de provinces à mettre en place des structures y afférentes suivant ses instructions afin de les illustrer à la prochaine conférence les réunissant.

Retenons, par ailleurs, que ce Plan National du Numérique se base sur quatre principaux piliers à savoir, les infrastructures, la production et l’hébergement du contenu, les usages applicatifs, et la gouvernance et la régulation. Ces différentes thématiques feront l’objet de partage et d’approfondissement dans les panels pour validation et surtout appropriation par les parties prenantes.

Toutes les expériences numériques de ce grand livre blanc numérique seront consolidées, a rassuré Félix Tshisekedi. Cet ouvrage, poursuit-il, sera présenté au terme de la première année de l'évaluation du plan national du numérique horizon 2025.

La Pros.