L’on va progressivement mais sûrement vers la clôture de la session extraordinaire. Sur ce, la validation des pouvoirs des suppléants de quinze Députés nationaux ayant opté pour des fonctions incompatibles avec le mandat de Député national ainsi que celle des Députés nationaux proclamés élus définitivement par la Cour constitutionnelle, était l’une des priorités de la convocation de la présente session.

D’où, comparativement à cette dernière, l’audition du programme du nouveau Gouvernement, suivie de son investiture, constitue la deuxième priorité qui, d’ailleurs, est au point de se réaliser. Pour ce faire, le Bureau de l’Assemblée nationale a invité les Députés nationaux à prendre part à la séance plénière de mardi 3 septembre 2019, à 12 heures précises, dans la salle du congrès du Palais du peuple. L’ordre du jour comporte deux points, à savoir : Adoption de l’ordre du jour ; et Audition du programme et investiture du Gouvernement.

Déjà, sans son discours solennel, ouvrant les travaux de la Session extraordinaire, Jeanine Mabunda Lioko, Présidente de la Chambre basse du parlement, disait attendre le programme du Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba. Ce dernier, depuis l’élaboration et la publication de son Gouvernement de 66 membres, avait d’ores et déjà apprêté le discours-programme, qui corrobore parfaitement avec la vision du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi Tshilombo, avait en outre signifié une source proche de Sylvestre Ilunga. Eventuellement, c’est ce même discours-programme qui sera exposé devant la représentation nationale. Il reviendra à l’Assemblée plénière de juger, si et seulement si, le projet qui sera présenté devant eux, pourra rencontrer les aspirations des congolais lambda.

D’emblée, il sied de rappeler qu’au cours de la séance plénière du 21 août dernier, le Bureau de l’Assemblée nationale avait communiqué à la plénière l’initiative qu’il avait prise, celle de créer une commission spéciale et temporaire, conformément aux dispositions de l’article 48 du Règlement Intérieur. Ladite commission spéciale, supervisée directement par le 1er vice-président de l’Assemblée nationale, Jean-Marc Kabund, avait la mission de vérifier les dossiers aux fins de valider les pouvoirs des Députés. A l’issue de cette vérification, 46 Députés ont été validés après que la commission ait livré son rapport général, étape par étape, à l’assemblée plénière. Les quinze premiers suppléants des Députés nationaux ayant opté pour un mandat de Député national ont été ainsi identifiés, puis validés. A l’issue de cette séance, le cap était mis sur l’investiture du Gouvernement Ilunga.

Merdi Bosengele

 AN Com