L’Ordre National des Architectes de la République démocratique du Congo, ONA ne cesse de saluer le recours à l’expertise nationale prônée par le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, en ce qui concerne le domaine des infrastructures.

Au cours d’une séance de réflexion organisée par la Haute académie de la société civile, le samedi 24 août 2019, au Centre Mgr. Shaumba, situé en plein cœur de Kinshasa, la Capitale congolaise, le Président du Conseil national de l’ONA, Brunel Joseph GIBALE a, face aux acteurs de la société civile, sollicité l’implication du Président de la République, pour l’application stricte de la loi n°18/034 du 13 décembre 2018 portant création, organisation et fonctionnement de l’Ordre national des Architectes de la RDC. Au fond, l’alinéa 7 de l’article 4 et ses articles 13, 51, et 54 de la loi précitée stipulent que : ‘’les études techniques sur l’ensemble du territoire national sont l’apanage de l’architecte congolais et, un architecte étranger ne peut concevoir un projet en République démocratique du Congo que, si son pays d’origine permet le principe de la réciprocité’’. Par conséquent, renchérit la loi, tout projet de développement tant public que privé dans le domaine des infrastructures en RDC devrait se conformer aux exigences de ladite loi, particulièrement à son article 4 alinéa 1er garantissant la qualité de tous les actes posés par les Architectes, en vue de protéger la société congolaise contre les malfaçons architecturales, environnementales et urbanistiques, à l’origine de dégâts déplorés dans la société congolaise.

‘’L’ONA, après constat de plusieurs irrégularités et violations intentionnelles dans le secteur, où le taux de chômage est excessivement élevé, sollicite l’implication personnelle du Chef de l’Etat, en vue d’une application stricte de la loi, substrat de l’Etat de droit’’, a laissé entendre M. Brunel Joseph Gibale.

En effet, les participants, qui sont venus en grand nombre au cours de cet atelier de réflexion, ont passé en revue toutes les dispositions de la loi créant l’ONA et ont relevé les différents défis auxquels est confrontée ladite loi dans sa mise en œuvre intégrale et effective.

Ils ont, avec le concours des experts de la Société civile, mis en place un plan d’actions à implémenter pour la prise en compte effective de la loi créant l’ONA, l’instituant comme organe régulateur du secteur de l’infrastructure en République Démocratique du Congo. Ce plan d’actions détaille des initiatives à entreprendre en interne au sein de l’ONA, sur le plan légal, politique, au niveau du peuple et au niveau du secteur privé pour parvenir à la réglementation effective du secteur de l’architecture en RDC. Des recommandations ont été adressées aux différentes parties prenantes et les Architectes ont, eux aussi, pris des engagements en vue de renforcer leur métier.

A la suite desdits échanges, les participants ont convenu de faire la lecture d’une déclaration finale qui a sanctionné tous ces travaux qui contenaient les différentes propositions et engagements. La déclaration lue par le Président du Conseil National de l’Ordre National des Architectes, Brunel -Joseph Gibale Leki KANANGA, réaffirme l’engagement de cet organe à accompagner la RDC suivant les termes et conditions de la loi 18/034 créant l’ONA.

Constats
Créé par ordonnance présidentielle en 2018, l’Ordre National des Architectes est l’organe régulateur du secteur de l’habitat et de l’urbanisme en RDC. La RDC figure encore sur la liste de pays ayant des constructions anarchiques qui emportent souvent des vies humaines. Malgré la création d’un Ordre d’Architectes pour limiter le délabrement progressif de ce secteur, il y a encore d’énormes difficultés pour amener toutes les parties prenantes à suivre les règles prescrites par la loi. Nul n’ignore qu’en RDC, un Architecte étranger peut obtenir un marché et l’exécuter sans passer par l’ONA, alors que cela ne peut nullement être le cas dans son pays. Les marchés publics dans le domaine de la construction n’obtiennent pas l’aval de l’ONA comme recommandé par la loi. C’est la raison pour laquelle les acteurs de la société civile, à travers la haute académie de la Société civile initiée par le Révérend Docteur-Ambassadeur Milenge, se sont approprié la lutte afin que l’ONA soit, désormais, la seule porte des projets dans le domaine des infrastructures en RDC. Car, la lutte contre les constructions anarchiques devra être une affaire de tous les congolais.

Jules Ntambwe

Statistiques

4783011
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
8218
6698
21359
4690826
38292
640929
4783011

Your IP: 34.239.172.52
2020-04-07 19:09

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg