Dernières publications

A l’occasion de ses deux années passées à la tête du Secrétariat général du Ministère des Mines de la République Démocratique du Congo, Joseph Ikoli Yombo Y’Apeke a tenu à dresser un bilan de sa gestion ponctuée de nombreuses innovations mais, également, des défis qu’il faudra relever au fil du temps.

Le 15 août 2019, dans la salle Okapi de l’hôtel Venus, devant ses agents et cadres, le Secrétaire Général aux Mines est revenu sur les objectifs qui lui étaient assignés. Notamment, exécuter sans faille les instructions du Gouvernement, en général, et de l’Autorité de tutelle, en particulier ; placer l’agent de l’Administration des Mines au centre de ses actions sur tous les plans mais aussi superviser et accompagner les directions techniques en vue d’une gestion technique efficiente et efficace du secteur minier et des carrières en RDC.

Parmi les autres objectifs, il est question pour lui de maintenir la discipline et un climat serein au sein de son administration, d’accompagner la politique de révision du Code Minier 2012 et assurer la mise en œuvre de la loi minière révisée dès sa promulgation. Aussi, mettre l’accent sur la maximisation des recettes, en étroite collaboration avec les régies financières ; renforcer les mécanismes de dialogue permanent avec les fonctionnaires et agents de l’Administration des Mines ; promouvoir la culture de redevabilité et contribuer à la promotion du secteur minier en participant à tous les forums nationaux, régionaux et internationaux.
Cependant, deux ans plus tard, ces objectifs articulés autour de la vision qu’il a dénommée « Doter la RDC d’une Administration performante, efficace, responsable, neutre, apoli¬tique et moderne au service de la Nation congolaise», ont été atteints à hauteur de 85%. Toutefois, Joseph Ikoli a reconnu que certains objectifs ont été atteints partiellement et d’autres non.
Un bilan riche certes, mais Joseph Ikoli a d’autres ambitions pour les prochaines années. Ainsi, s’est-il engagé devant ses administrés, à consacrer toute son énergie, tout son temps, tout son savoir-vivre au service du Ministère des Mines et par ricochet, de la Nation Congolaise. ‘’La troisième année qui commence sera l’année de la haute performance sur tous les plans : administratif, technique et social. Elle sera consacrée à l’accélération de la mise en œuvre des dispositions des Code et Règlements Miniers. ‘‘L’Administration des Mines, sous notre conduite, fera sa part, en conformité avec ses attributions‘’, a-t-il soutenu.

Actions phares
Sur le plan social de son bilan, le Secrétaire Général aux Mines a énuméré notamment, la dotation aux agents d’une carte d’agents sauf pour les Nouvelles Unités et les agents temporaires et la motivation des agents par l’octroi des primes conséquentes. Cette dernière réalisation a connu trois actions phares, à savoir, l’alignement de l’Administration des Mines parmi les services du Ministère bénéficiaires de la taxe de rémunération de 1% du CEEC ; les démarches relatives à la révision à la hausse du taux de la prime spécifique et l’amorcement des démarches pour l’alignement de l’Administration des Mines parmi les services, organismes et entités bénéficiaires de 1% du Guichet unique de la DGDA. ‘’Cette lettre a été adressée à Son Excellence Monsieur le Ministre des Finances. Cette démarche est aussi, une réponse appropriée à toutes les personnes qui nous ont accusés d’avoir détourné la quotité de l’Administration des Mines à notre profit. C’est donc une démarche de démenti formel. Aussi, nous affirmons avec force qu’il n’en a jamais été question car, l’Administration des Mines n’a jamais été bénéficiaire. Ce fut des accusations gratuites, donc sans fondement dans l’intention de nuire à notre personne‘’, a laissé entendre le Secrétaire Général aux Mines.

Au cours de cette manifestation, les syndicalistes de l’Administration des Mines, par le biais de la Vice-présidente de la délégation syndicale, Vanessa MUHOZA, ont donné le résumé des actions phares réalisées au cours de deux dernières années. Ceci, après avoir salué l’esprit de partage entre père et fils d’une même famille qui règne dans leur administration depuis l’arrivée de Joseph Ikoli.

Parmi les réalisations, ils ont cité la remise de bus pour le transport des Cadres et Agents des Mines ainsi que des motos à certaines directions, la réhabilitation de certains bâtiments administratifs, l’octroi des cartes d’ayant-droit pour la prise en charge des soins de santé des cadres et agents du Secrétariat Général.
Par ailleurs, ‘’le souhait de tous les agents de l’Administration pour votre continuité est que vous soyez encore plus près de nous‘’, a déclaré la Vice-présidente de la Délégation syndicale de l’Administration Centrale des Mines.

La performance au rendez-vous
Sur le plan administratif, Joseph Ikoli Yombo Y’Apeke a indiqué que plusieurs actions ont été menées sous l’encadrement et la supervision de l’Autorité de tutelle. Il s’agit de manière non exhaustive, de la matérialisation de son objectif de mettre en place une Administration de proximité ; rendre l’Administration des Mines performante et moderne ; affecter des hommes à des places qui leur conviennent ; prendre en considération l’approche Genre dans la gestion des ressources humaines et un accent particulier mis sur l’informatisation de l’Administration des Mines tant au sein de l’Administration Centrale que dans les divisions provinciales des Mines.

Pour ce qui est de la gestion du patrimoine, Joseph Ikoli a rappelé qu’il a mené un plaidoyer auprès de l’Autorité de tutelle et obtenu de celle-ci trois grands bus pour le transport du personnel, trois jeeps 4X4 au profit des Divisions Provinciales du Haut-Katanga, du Haut-Lo¬mami et de Tanganyika et trois motos pour les Bureaux Courriers des Directions de Kinshasa. La jeep 4x4 de la Division Provinciale des Mines de Kwango a, quant à elle, été totalement réparée et remiser en circulation.

En ce qui concerne la gestion immobilière, les deux dernières années ont vu le Secrétaire Général aux Mines mettre un accent particulier sur l’assainissement du milieu du travail. « C’est pourquoi, tous les bâtiments administratifs dont nous sommes propriétaires ont été réhabilités de fond en comble. Aujourd’hui, le bâtiment sis avenue Pumbu n°35 donne un nouveau visage. Notre rêve est de voir la construction de l’immeuble de 12 étages devenir une réalité dans les années à venir», a révélé le Secrétaire Général aux Mines.

Jules Ntambwe