Dernières publications

Radié du Front Commun pour le Congo (FCC), exclu de l’AFDC-A, tombé à plat lors de l’élection du Bureau définitif du Sénat, Modeste Bahati accumule les échecs politiques.

Alors qu’il a reçu mandat de quelques-uns de ses amis qui lui sont restés fidèles pour tenter de négocier des postes ministériels auprès du Président de la République, il vient de recevoir un énième carton rouge de la part des élus et cadres de son ancien Regroupement politique. Ces derniers, sous le leadership de l’Honorable Ilunga Nkulu Nene, ne le voient pas faire partie du prochain gouvernement de la République et l’appellent à se repentir.

Ce regroupement politique estime que leur ancien camarade s’enfonce de plus en plus dans la trahison, en tentant d’exercer un forcing pour faire partie du gouvernement alors qu’il n’est un secret pour personne que seuls les membres du FCC et du CACH y auront accès. Dans une déclaration politique faite à Kinshasa le lundi dernier, l’aile de l’AFDC-A dirigée par Nene Ilunga a réaffirmé sa loyauté au FCC et à son Autorité morale, Joseph Kabila en saluant l’élection d’Alexis Thambwe Mwamba au poste de Président du Sénat.

Elle a demandé à Modeste Bahati de tirer les conséquences de sa rébellion de sa famille politique en ne s’hasardant pas à négocier avec le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi. ‘’Il sied de rappeler que l’actuelle majorité parlementaire tant à l’Assemblée nationale qu’au Sénat découle de l’Accord politique scellé entre le FCC et le CACH et reste le gage de l’alternance, de la bonne gouvernance, de la paix durable et de l’essor économique profitable au peuple congolais. C’est à ce titre que les forces politiques FCC et CACH viennent de faire en date du 29 juillet 2019, une déclaration solennelle annonçant la constitution d’une coalition politique entre le FCC et le CACH‘’, a déclaré Nene Ilunga.

« Il n’y a qu’une seule AFDC-A »
En tout cas, pour la cheffe de file de l’AFDC-A, la naissance officielle de la coalition FCC-CACH stoppe net les ambitions des autres leaders politiques en errance qui seraient tentés de négocier leur entrée au Gouvernement. ‘’Ceci enlève toute illusion de négociation d’une autre majorité parlementaire et à tout acteur politique en mal de positionnement. Le Regroupement politique AFDC-A stigmatise la manipulation de l’opinion par le Sénateur Modeste Bahati consistant à donner de faux chiffres des élus qui lui seraient encore fidèles et en adoptant une fausse posture de gagnant‘’, a-t-elle tenu à souligner.

Autant dire que contrairement à ce qu’a prétendu Bahati dans sa correspondance adressée au Président de la République en date du 30 juillet 2019, relative à la « Gestion légale et autonome du quota AFDC-A », il ne lui resterait plus grand-chose en termes d’élus. Sinon, commente un analyste politique, son poids politique serait pris en compte dans l’acte de constitution de l’alliance FCC-CACH.

A ce propos, Nene Ilunga a été claire comme l’eau de roche indiquant qu’il n’existe à ce jour qu’un seul regroupement politique AFDC-A, lequel fait partie du FCC. ‘’Le Regroupement politique AFDC-A lance un appel pathétique à tous les membres de l’AFDC encore indécis, à revenir à la raison en s’affichant ouvertement pour le Front Commun pour le Congo, leur famille politique seule susceptible de garantir un avenir radieux pour notre pays. La Porte leur est grandement ouverte. Il n’y a ni débauchage, ni dédoublement de notre Regroupement politique. Nous restons AFDC-A au service et dans la vision du FCC, tel que stipulé dans notre acte d’engagement du 18 février 2019‘’, a soutenu la Présidente nationale de l’AFDC-A.

Lambert Saïdi

 

Statistiques

4806306
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
5534
8215
44654
4690826
61587
640929
4806306

Your IP: 3.226.243.36
2020-04-10 10:09

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg