Après avoir été dans l’espace Grand-Equateur le weekend dernier, où elle a d’ailleurs représenté valablement le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi Tshilombo à l’intronisation d’un archevêque, la Présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda Lioko, n’a pas tardé de regagner Kinshasa afin de poursuivre l’une de ses missions, celle de faire du palais du peuple une véritable ‘’maison du peuple’’ en échangeant avec les congolais lambda.

De ce fait, mardi 23 juillet 2019, la speaker de la Chambre basse du parlement a reçu en audience le Président de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu, le Député Robert Mabinshuti Seninga. Face à la résurgence de la maladie à virus Ebola et l’insécurité au Nord-Kivu, l’élue de Bumba s’est montrée très attentive aux doléances des élus du Nord-Kivu.

Parmi les sujets discutés par les deux personnalités, la nécessité de mettre en place un cadre de concertation entre l’Assemblée nationale et les assemblées provinciales a été abordé à l’issue de cette audience qui s’est avérée très enrichissante entre les deux parties. A l’issue de cette rencontre, le Président de l’assemblée provinciale du Nord-Kivu a fait savoir à la presse accréditée à l’Assemblée nationale, que l’insécurité qui bat son plein dans sa province, la résurgence de la maladie à virus Ebola et le déficit de communication entre la Chambre basse du Parlement et les organes délibérants des provinces font partie des points échangés avec la Présidente Jeanine Mabunda. Pour ce qui est du déficit de communication, a souligné le Président de l’assemblée provinciale du Nord-Kivu, il a été suggéré la mise en place d’un cadre de concertation entre l’Assemblée nationale et les assemblées provinciales. Cette réunion qui se tiendrait, à l’en croire deux fois l’an, va permettre de comprendre exactement tout ce qui est fait et débloqué en vue d’éclairer la lanterne des élus provinciaux. Mabunda et Nord Kivu

Dans ses explications, la Présidente de la Chambre basse du Parlement congolais, s'est montrée visiblement très réceptive à tous les problèmes évoqués. C’est ainsi qu’elle a même annoncé l’envoi d’une mission de compassion au Nord-Kivu pour réconforter les populations victimes de la maladie à virus Ebola. Cela dit, il convient de rappeler que, tout juste après son élection à la présidence du Bureau définitif de la Chambre basse du parlement, Jeanine Mabunda avait reçu en audience un caucus des élus nationaux du Nord-Kivu dans son cabinet de travail. Les questions sécuritaires et sanitaires ont été abordées dans ce même sens. Et depuis, une forte mobilisation a été constatée, à travers le numéro 1 du pays, Félix Tshisekedi, pour mettre fin à cette situation qui ôte la vie de beaucoup de concitoyens.

MB