24 avril 2019 - 24 mai 2019, un mois aura largement suffit à l’équipe Mabunda de faire du Palais du peuple ‘’la Maison du peuple’’. « Chose promise, chose due ». Oui, il y a de quoi se réjouir.

Le bureau de la Chambre basse du parlement, régenté par Jeanine Mabunda Lioko, a au bout d’un mois seulement, réussi à faire ses preuves, non seulement en avançant rapidement avec les dossiers pressants de cet organe délibérant, mais aussi, en se rapprochant davantage de la population congolaise dans sa diversité. Tenez ! La plénière de vendredi 24 mai dernier était plus que mémorable, d’autant plus que 16 groupes parlementaires ont été constitués et présentés à l’issue de la séance, à l’exception de ceux du CACH qui procèdent aux derniers réglages. Dans un autre chapitre, le numéro 1 des élus du peuple n’a pas tardé d’enclencher le processus de la mise en place des commissions permanentes, devant permettre à cette grande Institution de fonctionner correctement.
16 groupes parlementaires
En effet, d’ici la fin de la session ordinaire prévue au 15 juin 2019, l’Assemblée nationale pourrait se composer de 3 organes restants, hormis les 3 autres qui ont été d’ores et déjà composés. Tout compte fait, il convient de préciser, selon les normes parlementaires, au total, cet organe délibérant est constitué de 6 organes. A savoir : l’assemblée plénière ; le Bureau ; les groupes parlementaires ; les commissions permanentes ; la conférence des présidents et le comité des sages. Le groupe parlementaire PPRD sera dirigé par Willy Bakonga, AAB par Jonathan Bialusuka, AAA par Pius Mwabilu, le G7 par Bienvenu Apalata, l’APMK par Denis Kashoba, le MLC par Alexis Lenga, le Palu-CCU par Willy Makiashi et Unité sera dirigé par Célestin Mbuyu. Rigaud Gomba

Au cours de la même séance, l’honorable Présidente Jeanine Mabunda Lioko a tenu à rappeler quelques dispositions de l'article 54 du Règlement intérieur. Ce faisant, elle a laissé entendre que le choix d'un groupe parlementaire est fait par un Député national tout au long de la législature. Si un élu du peuple quittait un quelconque groupe, il ne pourra pas intégrer un autre. Il devient de facto un non inscrit. A la suite de cette précision, il était temps pour l’auguste assemblée de passer au second point qui était à l’ordre du jour.

Commissions permanentes
En rapport avec les commissions permanentes, Jeanine Mabunda a fixé l’opinion sur les dispositions de l'article 45 du Règlement Intérieur. Il s’agissait au fait, d’expliquer que ce sont les groupes Parlementaires qui sont appelés à designer les membres devant constituer les commissions permanentes. Pour y arriver, lesdits groupes ont un délai allant jusqu'au 29 mai 2019, afin de présenter leurs listes des membres pour les commissions permanentes. Ces listes définitives seront approuvées par l'assemblée plénière, rappelle-t-on. C’est à cette occasion que l'on va procéder à la mise en place du comité des sages. Ce qui fera en sorte que l’Assemblée nationale puisse, de ce fait, se constituer 5 organes, et il ne restera que la conférence des présidents découlant des présidents des groupes parlementaires, commissions permanentes et du comité des sages.

Une Assemblée à l’écoute
Au cours de la même plénière, il y a eu un fait enthousiasmant. Jeanine Mabunda Lioko tenant mordicus à sa politique de proximité et toujours à l’écoute du peuple, avait invité les enfants à venir assister aux travaux de la plénière. « J’étais très contente de recevoir les élèves de quelques écoles de Kinshasa pour parler du rôle de l’hémicycle et des parlementaires dans le but de renforcer ce lien de proximité et surtout d’écoute», dit-elle, après avoir pris langue avec les élèves pendant quelques minutes dans la salle des banquets. Il s'agit d'un groupe de 100 élèves de 5ème année et 6ème année secondaire, représentant 4 écoles des communes environnantes du Palais du peuple, à savoir Athénée de Lingwala, Lycée Motema Mpiko de Kasa-Vubu et Academia de Kalamu.AN enfants

Invités de l'honorable Présidente de l'Assemblée, dans la vison d'un parlement plus proche de la population, ces élèves ont suivi avec attention les travaux de la plénière. Ils ont eu un échange direct avec la Présidente, dans la salle des banquets, sur le fonctionnement de l'Assemblée, sur les indices de démocratie et sur les efforts et défis à relever pour l'amélioration de la qualité de l'éducation en République Démocratique du Congo. Les élèves invités se sont dit très édifiés sur le travail réalisé par les élus du peuple. Eu égard à cela, le Bureau de l'Assemblée nationale promet d'ailleurs de multiplier ces initiatives qui participent à l'amélioration du climat de confiance entre les Députés nationaux et leurs bases.

Merdi Bosengele