Dernières publications

Au cours de la conférence de presse tenue au quartier général de la Monusco à Goma et à Kinshasa, le mercredi 27 mars 2019, Florence Marshall a confirmé la fin du mandat de la Monusco en RDC en date du dimanche 31 mars prochain.

Plus que quelques heures donc… A Kinshasa, c’est sous la fièvre de cette attente que les débats s’animent. A New York, le Conseil de Sécurité de l’ONU est en discussion en vue de voir dans quelle mesure réorienter et redéfinir le nouveau mandat de la Monusco.
‘’Il n’y a aucune résistance en ce qui concerne la relation entre les dirigeants congolais et les autorités de l’ONU. Au contraire, les discussions sont en cours et les travaux se font. D’ici peu, les résolutions seront communiquées‘’, a déclaré la porte-parole de la Monusco.

D’emblée, Florence Marshall a étayé son propos faisant le point pour fixer clairement et définitivement l’opinion afin d’éviter toute confusion mais aussi faire en sorte qu’il n’y ait pas de malentendu dans l’interprétation. Exprimant le souhait de voir la Monusco continuer à rendre service aux populations congolaises, de leur apporter la paix et la tranquillité autant que possible, Florence Marshall réévalue positivement les missions accomplies de cette Institution d’appui au Gouvernement congolais depuis toute ces années.

A l’en croire, en 20 ans, la Monusco a embelli et a rendu meilleur, à la limite de ses moyens, la vie du peuple congolais dans plusieurs domaines et au niveau de plusieurs secteurs. ‘’Nous avons sauvé des vies, installé une vingtaine de base militaire au niveau des 26 provinces de la RDC, initié des dialogues entre les nationaux… Nous permettons aux congolais de vivre à l’abri des guerres, d’être scolarisés normalement, d’évoluer dans un environnement calme où règne la paix…‘’, a déclaré Florence Marshall.

Tout compte fait, rappelant le fait que les services de la Monusco sont guidés par le désir de mieux faire, elle n’a pas manqué de fleurir la structure au sein de laquelle elle évolue, démontrant combien la Monusco serait motivée à en faire davantage si l’occasion lui était accordée. ‘’Nous la Monusco, sommes prêts à en faire plus pour améliorer la vie des congolais dans tous les coins et recoins de la population‘’. Rappelons que la finalité des travaux et recommandations relatives à la redéfinition du mandat de la Monusco seront connues dans les prochains jours.

Gracia Kindji