Dernières publications

ETUDES DE MARCHE & SONDAGE D’OPINIONS
N° 302
Février 2019, quoi de neuf dans le sondage LES POINTS ?
Intentions de votes des Gouverneurs des provinces
Voici le Top des 10 favoris
Sondage LES POINTS réalisé à Kinshasa du 14 au 15 Fév.19


« LES POINTS » respecte les normes scientifique et déontologique en matière de réalisation des enquêtes par sondages et tient à préciser que les résultats de ces enquêtes doivent être interprétés comme les rapports de force à la date de leur réalisation et non comme prédictifs des événements. Les commentaires repris dans ce rapport sont fait par les enquêtés et ne constituent en aucun cas nos analyses personnelles.
Aucune publication totale ou partielle de ce sondage ne peut être faite sans notre exprès accord.

Sondage LES POINTS

SOMMAIRE

I FICHE TECHNIQUE ET METHODOLOGIE DU SONDAGE

- Conception questionnaire
- Méthodologie
- Précision relative à la marge d’erreur

II ENSEIGNEMENTS GENERAUX

III GRAPHIQUES

FICHE TECHNIQUE ET METHODOLOGIE DU SONDAGE
• Sondage exclusif Les Points.
• Conception questionnaire : LES POINTS.
• Méthodologie: Sondage quantitatif par la méthode des quotas:
- Echantillon Général : 1.000 personnes, représentatives de la ville de Kinshasa, âgés de 18 ans et plus, constitué d’après la méthode des quotas (sexe, âge, profession et tendances politiques) ;
- Mode de récolte des données : face à face
- Terrain d’application : 26 Chef lieux des provinces.
- Date de terrain : du 14 au 15 Fév. 2019
• Précision relative à la marge d’erreur Comme pour toute enquête quantitative, cette étude présente des résultats soumis aux marges d’erreur inhérentes aux lois statistiques.
INTERVALLE DE CONFIANCE A 95% DE CHANCE

La marge d’erreur varie en fonction de la taille de l’échantillon et du pourcentage observé.
Dans le cas d’un échantillon de 1000 personnes, si le pourcentage mesuré est de 20%, la marge d’erreur est égale à 2,5. Le vrai pourcentage est donc compris entre 17,5% et 22,5%.

I. ENSEIGNEMENTS GENERAUX
SONDAGE LES POINTS

Voici le Top des 10 favoris
Après l’élection du président de la République, des députés nationaux et provinciaux, l’on s’achemine lentement mais sûrement vers l’élection de sénateurs et de gouverneurs de province. La Commission électorale nationale indépendante –CENI- a passé au peigne fin les listes présentées par les partis et les regroupements politiques. Certes, les batailles sont loin de s’achever au sein de ces structures, mais le souhait le plus ardent de la population est de voir les personnalités qui bénéficient de sa confiance et de son estime, prendre demain la tête de tous les exécutifs provinciaux.
Parmi ces candidats qui partent avec toutes les chances de gagner l’élection de gouverneur, l’Institut de Sondage d’opinion vous présente les dix premiers :

A. Kinshasa
- Magloire Kabemba : Il se présente comme candidat indépendant, mais il a avec lui l’avantage d’avoir doté la ville de Kinshasa d’une régie financière ayant permis la mobilisation des recettes.
- Laurent Batumona : Ancien directeur général de l’ex Direction générale des contributions, il est soutenu par l’Union pour la démocratie et le progrès social –UDPS- qui tient à faire passer son candidat dans la capitale, siège des institutions nationales.

B. Kongo Central
- Simon Floribert Mbatshi Mbatshia : il est le candidat du parti du peuple pour la reconstruction et le progrès social –PPRD. Il a laissé de meilleurs souvenirs de sa bonne gouvernance lors de son passage au gouvernorat de cette province. Pour cette raison, il a gagné haut la main la dernière élection de député national. La population souhaite le revoir comme gouverneur afin qu’il poursuive le travail remarquable dont les résultats sont appréciés de toutes les couches sociales.
- Guy Matondo : candidat indépendant, c’est lui qui a assumé l’intérim à la tête de l’exécutif provincial au lendemain du décès de l’ancien gouverneur Jacques Mbadu Nsitu.

C. Kwilu
- Rombeau Fumany Gymbadi : ancien directeur de distribution de
Kinshasa de la société nationale d’électricité, il s’est lancé en politique au lendemain du découpage territorial. Seul candidat en lice, il part avec toutes les chances de l’emporter.

D. Tshuapa
- Papy Booto Bolongomba se présente comme indépendant, mais il a en face de lui le candidat du PPRD, Pancrace Boongo Nkoy, ancien ministre des petites et moyennes entreprises du gouvernement central. Il vient d’ailleurs de remporter haut la main l’élection législative.

E. Equateur
- Boloko Bolumbu Bobo vient d’achever son mandat de gouverneur de la nouvelle province de l’Equateur issue du découpage territorial, il a donc un bilan à défendre.
- Jean-Claude Baende, ancien gouverneur de la grande province de l’Equateur, est le candidat d’un regroupement politique, à savoir l’Alliance des bâtisseurs pour le Congo.

F. Haut-Katanga
- Jacques Kyabula Katwe : Ministre sortant des finances du gouvernement provincial, il vient d’être élu au siège député national.
C’est donc fort du travail bien fait dans cette partie du pays qu’il brigue le poste de gouverneur.
- Jean-Claude Muyambo Kyassa : juriste de son état, ancien bâtonnier, et ancien ministre des Affaires sociales et solidarité nationale de l’exécutif national, il a figuré, pendant des années, parmi les détenus de la prison centrale de Makala pour des motifs politiques.

G. Tshopo
- Eve Bazaiba Masudi : Secrétaire générale du Mouvement de libération du Congo –MLC-, elle est considérée unanimement comme une véritable battante d’autant plus qu’elle a préservé le parti de JP Bemba, alors détenu à la CPI, de tous les secousses ayant caractérisé la vie politique du pays au cours des dernières années. Réélue députée nationale, elle a de fortes chances de gagner le poste de gouverneur.
- Constant Lomata Kongoli : Gouverneur sortant, il se porte à nouveau candidat pour parachever les chantiers qu’il n’a pas pu terminer lors de son dernier mandat.

E. Nord-Ubangi
- Marie-Claire Kengo wa Dondo : fille du triple Premier ministre du maréchal Mobutu et ancien président de la chambre haute du Parlement, elle bénéficie de l’aura de son prestigieux papa. Elle est au fait des préoccupations des populations de cette partie du pays.

F. Haut-Uélé
- Jean-Pierre Lola Kisanga : Depuis qu’il est à la tête de cette nouvelle entité politico-administrative, il a mené des actions dans le sens de la construction et de l’amélioration du vécu quotidien de ses administrés.
Reconnu pour son sens élevé de responsabilité, il parle peu et privilégie des actes forts.

LES POINTS

 LIste des provinces de la RDC: Bas-Uele, Équateur, Haut-Katanga,Haut-Lomami, Haut-Uele, Ituri, Kasaï,Kasaï-Central, Kasaï oriental, Kinshasa,Kongo central, Kwango, Kwilu, Lomami,Lualaba, Mai-Ndombe, Maniema, Mongala,Nord-Kivu, Nord-Ubangi, Sankuru,Sud-Kivu, Sud-Ubangi, Tanganyika,Tshopo, Tshuapa


Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout