De son bastion de Makala jusqu’à la place des artistes à victoire, en passant par Yolo Kapela, Rond-point Mouleart jusqu’à la prison centrale de Makala, de l’hôpital de CANA à l’UPN, de Zappé jusqu’à la Cité verte dans la commune de Selembao, Jean-Marie Ingele Ifoto, candidat à la députation nationale dans la circonscription électorale de la Funa cartonne. Accompagné par des marrées humaines mardi 18 décembre dernier, le numéro 177 à la députation nationale à la Funa a effectué un carnaval motorisé à l’américain ratissant ainsi beaucoup plus large.
En effet, durant ce grand pèlerinage de campagne, Ingele Ifoto à montré son humilité en distribuant lui-même les tracs, bracelets, chapeaux, polos et autres insignes de campagne aux masses d’affidés qui l’accompagnaient.
Faisant preuve de loyauté et de fidélité sans commune mesure envers la population du district de la Funa, le n°177 se veut en pôle position des candidats les plus en vue. Membre du FCC, leader de la Dynamique pour la Démocratie au Congo qui a pour devise : ‘’Solidarité, travail et responsabilité’’, Ingele Ifoto exhorte ses militants à s’accrocher au candidat numéro 13, en ce qui concerne l’élection présidentielle du 23 décembre prochain, en l’occurrence, Emmanuel Ramazani Shadary.
Prédication
Ingele exhorte sa base sur la nécessité de la tenue des élections dans le délai imparti par le calendrier de la CENI et la participation massive de ses électeurs à ce rendez-vous historique. Ce carnaval était, pour lui, l’occasion d’appeler sa base à voter utile le n°177 qu’il représente. «Nous sommes au dernier virage pour ce combat ultime ; ce sont les élections tant attendues dont beaucoup pensaient qu’il n’y aurait pas cette organisation. Maintenant, c’est une évidence. Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo avait pris l’engagement devant le peuple et le monde entier qu’il allait organiser les élections. Et voila, c’est une réalisation de cette promesse ; il n’y a plus débat. Tout le monde s’est rendu compte que le gouvernement a travaillé et qu’on n’a pas de choix ; et le vrai et unique choix pour le moment, c’est l’organisation des élections du 23 décembre 2018», a-t-il souligné vers les derniers instants du marathon.
Que dire de cet homme stratège ? Il a choisi le dernier virage pour retenir et captiver l’attention des électeurs. Si plusieurs concurrents de la circonscription de la Funa s’étaient lancés à la campagne dès son départ, le numéro 177, quant à lui, stratège qu’il est, se lance avec une force époustouflante au finish de cette celle-ci. Tout naturellement, il s’estime déjà dans l’allégresse pour la réussite totale de son carnaval qui a pu prouver à suffisance combien le leadership qu’il incarne quadrille l’ensemble des communes de la FUNA.
Dernier virage
«Nous avons choisi ce dernier virage, parce que nous avons tenu à palper et aussi à tester s’il y a, réellement, un contact entre nos militants, le peuple de Kinshasa, plus particulièrement dans ma circonscription électorale de la Funa, et nous sur la question liée au vote. Maintenant que nous avons vérifié que le courant passe, nous nous estimons déjà heureux et nous attendons seulement le 23 décembre 2018 jusqu’à la proclamation des résultats par la Commission Electorale Nationale Indépendante ; parce que c’est elle qui nous déclarera noir ou blanc», a indiqué Ingele Ifoto. Outre la nécessité de participer aux élections du 23 décembre 2018, et l’orientation à ses militants à voter pour le candidat du FCC, Emmanuel Ramazani Shadary, Jean-Marie Ingele Ifoto a montré à son fief électoral l’importance des élections et d’aller aux urnes pour élire les candidats utiles.
Pour lui, une fois élu, il se donnera à fond pour le développement de son pays. Car, soutient-il, ce pays est au centre de l’Afrique comme le disait un auteur : ‘’L’Afrique a la forme d’un revolver dont la gâchette est placée au Zaïre’’.
Il porte beaucoup plus son message sur trois axes dont le premier est la conquête du pouvoir pour lequel il a, longuement, combattu avec ses militants.
Son deuxième axe porte sur l’ambition de ce pouvoir. Le dernier martèle sur la conservation de ce pouvoir qui se veut démocratique.
Lui-même, combattant contre la modification de la constitution, dans son speech, il n’a pas manqué de saluer la notoriété de son excellence, le Président de la République Démocratique du Congo, pour le respect de la constitution, en désignant son dauphin Emmanuel Ramazani Shadary.
Il est important de rappeler que tout au long du carnaval, le numéro 177 était accompagné d’autres candidats à la députation nationale et provinciale dont, Laurent Nzembimbo, numéro 29 à Kalamu ; Faustine Selengbe Giwe, numéro 30 à Kalamu ainsi qu’Yves Lukoki, numéro 25 à Luozi, au Kongo Central.
Pour conclure son message, Ingele Infoto Jean-Marie a remercié tous ses militants présents, pour la participation massive de la population ainsi que tous les candidats qui l’ont accompagné pour réussir totalement le carnaval.
«Vous et moi, nous sommes capables de développer ce pays ; c’est juste question de la volonté», a-t-il exhorté la base.

Jienel Kambala

 


Les plus lus