Dernières publications

La grande marmite sportive du stade Tata Raphaël risque d’être de nouveau le terrain de jeu, non des footballeurs comme d’habitude mais des politiques.

En effet, après le Front Commun pour le Congo qui y a tenu un meeting populaire, la main semble vouloir passer du côté de l’Opposition où dans les couloirs de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social -Udps- se murmure et s’étudie la perspective de faire une démonstration de force par un rendez-vous du même genre au même endroit pour le même motif. Lequel ?

Bien, procéder à la présentation officielle de Félix Tshisekedi, candidat à la présidentielle 2018, à la population. Peter Kazadi, un des hommes du sérail du président de l’Udps, l’a soufflé sur les ondes sans toutefois confirmer cette sortie populaire, se limitant à soutenir que l’idée fait son bonhomme de chemin.

Soit ! Après le revirement à 180° de l’Udps sur l’usage de la machine à voter et sa participation aux élections du 23 décembre ainsi que les 4 vérités de Félix Tshisekedi sur cette dernière, la tenue d’un meeting non de l’Opposition unie mais d’un des challengers au sprint pour avoir la couronne de candidat commun de l’Opposition sonne comme un événement à mille contours.

Alors que l’opinion attend l’annonce de l’heureux élu candidat commun d’ici le 15 novembre, une telle sortie sera-t-elle l’acte de divorce par excellence de la dynamique d’unité actuelle ou sera-t-elle l’activité de démonstration pour mieux vendre Félix Tshisekedi ? La question est là. Seulement, avant de se la poser, il faudra que ledit meeting soit programmé. Mais, la seule idée de la tenir ne suffit-elle pas pour provoquer les cogitations ?

Plusieurs tableraient volontiers sur un oui d’autant plus que des bruits parvenus à certaines oreilles laisseraient entendre qu’après le coup Shadary à Tata Raphaël avec ces milliers de mobilisés, à l’UNC de Kamerhe l’on baverait aussi pour en faire autant si pas mieux, histoire de démontrer, toujours et encore, que Vital Kamerhe et sa machine sont des poids lourds dans cette grande marche vers l’alternance démocratique pacifique, la première du genre depuis des lustres, au Congo des Lumumba, Kasa-Vubu, Mobutu, Mzee Kabila.

DN


Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout