Dernières publications

Lambert Mende face à Joseph Stéphane Mukumadi, le duel pour le Gouvernorat de la province de Sankuru est encore mis en mode pause. Les élus provinciaux qui devraient départager ces deux figures sont appelés à prendre leur mal en patience.

Car, prévue le 10 juillet, l’élection du Gouverneur et vice-gouverneur dans ce coin de la RD. Congo a été renvoyée au 20 juillet prochain. C’est Corneille Nangaa, Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) qui l’a annoncé dans la soirée du même mercredi 10 juillet à la presse. Il a, à cet effet, évoqué les raisons d’ordre technique et opérationnel d’une part, et la préservation de la paix, d’autre part. Corneille Nangaa a eu à inviter le Président de l’Assemblée provinciale de Sankuru de prendre des dispositions idoines quant à ce.

Par ailleurs, d’autres sources renseignent que deux raisons constitueraient la cause de cet ajournement. D’abord, l’insécurité dans ce coin du pays d’autant que les habitants, de leur côté aussi, ne cessent de manifester, depuis cette affaire de la candidature unique de Lambert Mende, après l’invalidation de son challenger Stéphane Mukumadi par la Ceni, entérinée par la Cour d’appel sankuroise, pour des motifs de double nationalité. Enfin, selon les mêmes sources, l’absence du candidat Mende, ancien Ministre de Communication et Médias, qui, depuis la réhabilitation, par le Conseil d’Etat, de son colistier, n’a cessé de dénoncer une main noire de la politique, tout en pointant du doigt le VPM ad intérim de l’Intérieur Basile Olongo. Celui-ci qui, faudrait-il le souligner, est aussi ressortissant de la province du Sankuru. A comprendre Lambert Mende, Olongo Pongo aurait pesé de son poids pour obtenir la suspension des élections au mois d’avril dernier, alors que les élus, quels que soient les troubles dans la ville de Lusambo, étaient prêts à participer au vote.
Il reste à attendre si ledit scrutin aura bel et bien lieu à cette prochaine date du 20 juillet.

Gaston Kisanga

 


Les plus lus