Tous les regards sont tournés vers les assemblées provinciales où vont se dérouler, certainement cet avant-midi, l’élection des gouverneurs et vice- gouverneurs, dans les 23 des 26 provinces que compose la RD Congo.

En évidence, de lors qu’on sait que le temps ne va jamais s’arrêter, ce scrutin pour le gouvernorat de Kinshasa pourrait, finalement, permettre aux habitants de cette ville, de tourner la page André Kimbuta Yango, qui aura passé 12 années de règne à la tête de cette capitale mégalopole. Adulé par les uns et répugné par les autres, pousser à ne pas se représenter, ce fruit de ‘‘Bana Kin’’ a choisi de se caser au parlement, en se faisant élire dans les deux Chambres. Qui va lui succéder? Suspense totale…

En effet, la Ville de Kinshasa va vibrer au rythme de l’élection des Gouverneurs, comme partout ailleurs. Ce mercredi 10 avril 2019, est la date où les personnels de l’Hôtel de ville de Kinshasa, vont conjuguer cette-fois-ci, André Kimbuta Yango, au passé simple. Parmi les 7 tickets en lice pour coiffer la Ville-province de Kinshasa, deux seulement se sont présentés sous la bannière de leurs partis politiques. Le Front Commun pour le Congo, plateforme politique de l’ancien Président Joseph Kabila, ne jure que sur le ticket Gentiny Ngobila-Néron Mbungu respectivement, candidats Gouverneur et vice-gouverneur. Les deux portent les couleurs du PPRD, alors que le Député national Laurent Batumona, se présente comme candidat de taille de la coalition CACH, avec son colistier Gérard Mulumba dit Gecoco.

D’autres prétendants gouverneurs ont pourtant postulé comme des indépendants, probablement, pour espérer obtenir un électorat un peu plus large. Qu’à cela ne tienne, la bataille à la tête de la capitale Kinshasa, ne va pas se jouer seulement entre ces deux candidats précités. Car, 5 autres prétendants sont aussi en lice et prêts à tout faire, pour séduire les Députés provinciaux, à travers des projets grandiloquents, allant dans le sens de résoudre les problèmes qui n’ont jamais été résolus tout au long du règne extensible d’André Kimbuta Yango. Le ticket Magloire Kabemba-Ruffin Bayambudila, par exemple, s’inscrit dans cette démarche de changement. Ayant présenté un programme ambitieux et innovant, le jeune entrepreneur Deo Kasongo et sa partenaire Nelly Kiwewa, comptent relever les défis majeurs de la capitale, à travers une série de mesures.

Pendant qu’ils ont lié leurs forces pour la victoire finale, le Candidat Gouverneur Herman Mbonyo et son partenaire Joseph Niati, le titulaire Bienvenue Kindongo avec sa collaboratrice Paulette Mpanzu, Raphaël Kibuka- David Matuta, sont aussi parmi ceux qui se sont livrés aux Députés provinciaux lundi 8 avril dernier. Ces Députés de l’Assemblée provinciale de Kinshasa vont se choisir quelqu’un qui aura un bon profil ainsi qu’un projet concret du gouvernorat, à même de résoudre les problèmes primaires qui secouent la Ville-province notamment, l’état des routes et des immondices en permanence. Au total, 14 candidatures ont été examinées, traitées et retenues conformément à la loi électorale pour succéder au duo Kimbuta-Bafiba. Le PPRD et l’UDPS, deux partis proportionnellement majoritaires à l’Assemblée provinciale de la ville, sont hautement intéressés par ce poste stratégique du gouvernorat de Kinshasa. Les deux n’entendent pas de faire à qui que soit un cadeau pour les Etat-majors des partis politiques, de diriger la capitale, créé des avantages politiques, combien importants pour cette nouvelle mandature qui commence avec l’avènement d’un nouveau Chef de l’Etat qu’est Félix Tshisekedi. Autant dire que la lutte d’aujourd’hui s’annonce âpre entre les différents candidats qui se bousculent au portillon. Toutefois, l’heureux élu doit savoir déjà ce qui l’attend, en termes de défis.

Merdi Bosengele

 


Les plus lus

  • Semaine

  • Mois

  • Tout